Aug 27, 2014

Mais comment est-ce possible ? Seraient-ils tous complètement stupides ? Étaient-ils ivres quand ils ont fait les mesures ? Tant de questions sans réponses. Mais les faits sont bien là. Dans son édition à paraître mercredi 21 mai, Le Canard Enchaîné révèle que la SNCF a commandé des nouveaux TER trop larges pour rentrer dans 1.200 gares ! On a envie de dire LOL.

 

Ce qui est sûr, c’est que les prix ne sont pas prêts de baisser avec de tels incapables

Voilà maintenant cinq ans que la SNCF travaille sur le renouvellement de ses TER. Deux milles rames flambants neuves commandées chez Alstom et le canadien Bombardier. Total de la facture : quinze milliards d’euros !

Le problème ? Ils ont commandé des trains trop larges pour rentrer en gare ! Les cons… On apprend sur Le Monde que la SNCF, avec l’aide de Réseau ferré de France (RFF), propriétaire et gestionnaire du rail français avait pourtant bel et bien établit un cahier des charges. Vous savez, ces longs documents qui sont censés regrouper tous les éléments d’un projet. Bon et bien apparemment ils ont oublié l’essentiel. La tailles des foutus trains !

Alors maintenant on peut être sûr d’une chose. La SNCF va dire que la faute vient de RFF, et vice versa. RFF avait ainsi fourni à la SNCF les écarts existants entre les voitures et les quais, soit « une dizaine de centimètres de part et d’autre », selon le Canard enchaîné. Ils ont donc mis au point des rames plus larges de 20 centimètres, « afin d’augmenter le confort des voyageurs. »

 

Et on fait quoi maintenant ?

« Nombre de ces gares ont été construites plus de cinquante ans avant l’adoption de ces normes, c’est-à-dire à une époque où les trains étaient nettement moins bedonnants », explique l’hebdomadaire.

Evidemment ils ne sont pas allés vérifier tous les quais. Alors ils se retrouvent désormais avec 1.200 quais trop proches des voies pour que les trains puissent passer.

Recommander des trains est impensable vue la somme déjà dépensée. La SNCF va donc « raboter » les quais concernés. A ce jour, « RFF en a raboté trois cents, tantôt intégralement, tantôt sur quelques mètres ». Selon l’hebdomadaire, RFF — déjà très endetté — a débloqué 80 millions d’euros en urgence pour régler l’addition, mais espère encore pouvoir la partager avec les régions ou la SNCF. Et donc en partie avec vous chers concitoyens.

A Lyon, « il a fallu déplacer des rails à l’entrée d’une gare, car un train aurait pu en casser un autre », relate encore le Canard enchaîné.

Beau travail et… chapeau bas.

ton avis ?

  • mb

    Sujet certes risible mais le ton de l’article s’avère vraiment limite et absolument pas professionnel, c’est dommage….

Rejoins-nous