La Nouvelle Vision de la Chine : le magasin du futur, sans caisse ni personnel

Pas de caisse, pas d’argent et aucun personnel

Un certain nombre de détaillants chinois sont désormais portés vers des magasins entièrement automatisés. 

Apparition de nouveaux magasins de proximité hautement automatisés

De nos jours, de nombreux magasins de proximité hautement automatisés ont fait leur entrée à Pékin et à Shanghai. L’un d’entre eux, se nomme BingoBox.

Bingobox, créé par la start-up suédoise Wheelys, a été lancé dans plusieurs quartiers au début du mois, offrant des étagères bordées de nouilles instantanées, de bière et de collations traditionnelles. À l’intérieur, il y a aussi un micro-onde, un chargeur de téléphone mobile partagé, un congélateur et une machine à lait de soja. Mais l’une des choses très intéressante dans ce magasin est : l’absence du personnel.

Le principal moyen de paiement étant WeChat, ce magasin ne nécessite aucun paiement en cash et pas de vendeurs. Les clients scannent des codes QR pour entrer dans le magasin et sélectionner des produits, puis payer à l’aide de leurs portefeuilles mobiles, qui est WeChat. Les capteurs sur les étagères détectent la suppression des articles. Une fois qu’un élément a été supprimé, il est lié à l’identification unique du client dans l’application de smartphone afin d’éviter tout vol.

Le gouvernement exige également une inscription «nom réel» des utilisateurs des réseaux sociaux, ce qui contribue à prévenir la fraude tout en facilitant le recueillement des données précieuses sur les consommateurs. Une fois que le client a effectué le paiement, toute information recueillie à la porte est automatiquement supprimée. Il compte actuellement une douzaine de magasins sans équipage en Chine et des centaines d’autres sont prévues.

BingoBox n’est pas le premier magasin sans personnel à être présent en Chine. Plus tôt ce mois-ci, Alibaba a lancé Tao Café, son premier café hautement automatisé sans caisses, à Hangzhou, la capitale de la province du Zhejiang, dans l’est de la Chine, en créant une énorme file d’attente le week-end de son ouverture. Pour entrer et faire un achat, les clients n’ont besoin que d’un téléphone intelligent avec l’application e-commerce Taobao d’Alibaba. Le café utilise des systèmes de reconnaissance vocale pour suivre les achats et le système peut générer automatiquement des factures dès que les clients passent par une porte qui peut les identifier avec la technologie biométrique.

Alipay et Wechat : les moyens de paiement en ligne les plus utilisés par les consommateurs chinois

Le déploiement rapide de trésorerie et de magasins sans personnel en Chine a été rendu possible grâce à l’utilisation généralisée des paiements mobiles, 50 fois plus élevés en Chine que ceux des États-Unis en 2016, selon les données du marché. Un rapport récent publié par Better Than Cash Alliance de l’ONU a déclaré que les consommateurs chinois ont traité un total de 3 billion de dollars en transactions par le biais du paiement en ligne Alipay et WeChat, contre environ 81,6 milliards de dollars en 2012.

La Chine supprime systématiquement la monnaie-papier et les pièces de monnaie. Les habitants des grandes villes chinoises utilisent plus leurs smartphones pour payer à peu près tout: payer le loyer, acheter des produits dans des shops, payer les frais d’hôpitaux, faire un don à des organismes de bienfaisance et plus encore.

Grande controverse à propos des magasins du futur

Les implantations de ces magasins en été ont connu quelques petits problèmes. Avec des températures atteignant plus de 40 degrés à travers la Chine, plusieurs magasins sans personnel ont dû fermer, soulevant un débat sur le dynamisme de ces nouveaux formats de vente au détail.

La question qui est désormais au cœur de tous les débats et qui suscite un point d’arrêt est de savoir si le concept du magasin du futur peut fonctionner dans tous les secteurs du commerce au détail? Particulièrement dans la mode?

Par ailleurs des états font mention des nombreux cas recensés dans le monde. Entre autre :

-Le magasin Amazon Go, qui a actuellement un emplacement à Seattle, à Washington, dans le siège de la société, devait initialement être ouvert au public au début de l’année 2017. Mais au final, il a dû fermer car la technologie du magasin aurait connu des problèmes lorsqu’un grand nombre de clients entraient au magasin à la fois.

-Zara. Elle a usé de cette nouvelle technologie pour mettre en place des stations d’auto-paiement dans un des nouveaux magasins de 65 000 pieds carrés à Madrid, ouvert en avril de cette année. Mais jusqu’ici rien n’a encore été confirmé par rapport à l’effectivité de ce magasin.

-Dans l’espace de luxe, les grands magasins comme Harrods, Selfridges et Galeries Lafayette ont commencé à offrir des services Alipay en 2016 et sont parmi les premiers détaillants à le faire. Mais la vente de marques de luxe utilise des procédés tout à fait différents de celle de la rue. Les magasins sans personnel semblent contre les valeurs des marques de luxe, car ceux-ci représentent le luxe avec le plus haut niveau de service client.

Lire aussi:

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !