Pas content de la photo sur son avis de recherche, il envoie un selfie aux policiers

Donald « Chip » Pugh, en fuite, veut son meilleur profil sur les avis de recherche

Notre histoire du jour est une histoire complètement loufoque !

Après l’histoire de Jeremy Meeks, un détenu sexy, qui avait fait le buzz avec la photo de son avis de recherche, libéré de prison en 2016, voici à présent l’histoire d’un homme en fuite, Donald « Chip » Pugh, qui, peu content du sort qu’on lui a réservé sur la photo de son avis de recherche, a envoyé son plus beau selfie à la police locale.

En cavale, il fait une interview à la radio locale

Donald « Chip » Pugh, Américain de 45 ans, recherché par la police de Lima dans l’Ohio, est accusé de vandalisme et d’incendie volontaire, et est en fuite depuis qu’il ne s’est pas présenté aux audiences du tribunal de Lima. Il a donc désormais sa photo placardée dans les lieux publics et les commissariats de la région. Sauf que, sur cette photo, il n’a pas son plus beau profil.

chip
chip

Prêt à se faire arrêter par la police en leur envoyant un selfie

Alors, Donald Pugh a choisi, contre toute attente, d’envoyer un selfie à destination des policiers, via Internet. Il a justifié son geste via son compte Facebook.

« Voici une meilleure photo de moi, l’autre est horrible », a expliqué le fugitif sur son compte Facebook en partageant une photo plus « flatteuse » à l’encontre des forces de l’ordre.

chipe 2
chip

C’est après s’être vu en photo sur un avis de recherche qu’il a risqué sa liberté, alors qu’il était en cavale, pour avoir contacté directement la police locale, en leur donnant une photo. Quand le narcissisme, l’égoïsme, l’égocentrisme et le culte de soi-même prend le dessus sur la raison. Chip, en cavale, a même pris le temps de faire une interview sur la radio locale. Il explique durant cet échange avec le journaliste être devenu un « héros », et explique pourquoi prend-il autant de risques. Morceaux choisis.

« Quand les policiers m’ont pris en photo, j’étais vraiment content, je souriais. Ils m’ont demandé pourquoi et je leur ai dit : ‘Je sors de prison dans une minute, alors je suis content' ».

« Ils avaient mis une photo qui me faisait ressembler à un James Brown en fuite. Je ne pouvais pas laisser faire ça »

Le policier en charge de l’enquête espère retrouver « Chip » rapidement, comme il l’explique sur le site YourNewsNow. Plus il est en contact avec les gens et plus il « attire l’attention sur lui », plus il est vulnérable. Si Pugh a mis en échec pour l’instant les tentatives de la police pour mettre la main sur lui, le policier chargé de le retrouver peut toujours se dire que le fugitif a un point faible. Il lui suffit de publier une photo sur laquelle il n’est pas mis en valeur, et le fugitif risque de perdre le contrôle, et de se mettre en danger. Quitte à totalement se griller.

 

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !