L’image du jour : le président du PAOK Salonique sort un pistolet devant l’arbitre

Lorsqu’un président de club pète les plombs

Furieux de la décision prise par l’arbitre lors du match PAOK / AEK Athènes, le président du club grec a voulu dégainer un pistolet à la fin de la rencontre.

Après les mots sur la pelouse du Président Roland Romeyer en Ligue 1 envers le corps arbitral après une débacle subi face à Monaco en décembre dernier, ou encore les frasques de Jean-Michel Aulas, voici le pétage de plombs de Ivan Savvidis, président du PAOK Salonique, qui n’ a pas digéré les décisions prises par l’homme au sifflet lors de la rencontre face à l’AEK Athènes, rencontre comptant pour le championnat grec.

Alors que l’on joue la 90ème minute entre le PAOK Salonique et l’AEK Athènes, match décisif pour la suite du championnat, le défenseur du PAOK, Fernando Varela, pense avoir inscrit le but de la victoire de la tête. Mais l’homme en noir refuse le but pour hors-jeu, déclenchant la colère des supporters mais surtout des dirigeants du PAOK. Ces derniers sont alors descendus sur la pelouse pour aller toucher deux mots à l’arbitre. L’homme d’affaires greco-russe Ivan Savvidis, président du PAOK, semblait avoir à la ceinture un pistolet, qu’il a fait mine de sortir.

L’arbitre a ensuite changé d’avis, et dans la confusion la plus générale, a décidé d’accorder le but pour le PAOK, donnant ainsi la victoire et la première place au club de la deuxième ville de Grèce. Seul hic, le match n’a pas pu se terminer, l’arbitre n’ayant pas sifflé la fin de la rencontre, car les joueurs de l’AEK Athènes refusaient de revenir sur la pelouse, craignants pour leur sécurité. Il faut dire que l’un des dirigeants aurait été frappé par Ivan Savvidis dans les couloirs du stade.

Une enquête est en cours.

PAOK / AEK
PAOK / AEK

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !