Partouzes gay et drogues à gogo, la police débarque chez un prêtre du Vatican

Le secrétaire du cardinal Francesco Coccopalmerio, conseiller personnel du pape, a été arrêté par la police du Vatican en pleine orgie.

Un prêtre haut placé du Vatican a vu la police de l’Etat débarquer chez lui. Selon le quotidien Il Fatto Quotidiano, la police l’a surpris alors qu’il se trouvait avec plusieurs hommes, en pleine partouze, le tout arrosé d’une quantité non négligeable de drogues. Comment s’est-il fait repérer ?

Ce sont les voisins de l’homme d’église qui se sont plaints à plusieurs reprises, en raison de tapage nocturne. Une descente de police a donc été organisée, un soir, dans cet appartement qui appartiendrait à la Congrégation pour la doctrine de la foi, une organisation catholique en charge notamment de gérer les problèmes de pédophilie au sein même de l’Eglise.

Il devait être promu évêque

Le sexe entre hommes n’étant pas interdit sur le territoire du Vatican, le Saint Père et la police en auraient après l’homme d’Eglise pour avoir fait usages de drogues. Il aurait été placé en detox, puis dans un couvent en Italie, en attendant d’en savoir plus sur son sort. Selon certains médias italiens, l’homme devait être promu évêque sous peu, même si International Business Times révèle qu’il n’en est pas à sa première overdose.

Borgia Image de la série

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !