Metz : ils organisent une grosse teuf techno dans une église

La basilique St Vincent a connu un évènement pour le moins surprenant dans cet édifice du 13è siècle : une teuf techno !

Grâce à la complicité de la municipalité de la ville lorraine, un évènement d’un genre particulier a eu lieu à Metz. Ce n’est pas le curé du coin qui a officié dans l’immense basilique gothique, mais une succession de DJ ce dimanche ! Ainsi, les DJ Qatataq, Mercure right now, Madar se sont succédé aux platines, ainsi que Mehdi C, qui a même arboré une énorme croix pendant son set. Ambiance !

Metz : du gros son dans l’immense édifice

La messe du jour, qui a débuté à 17H dimanche dernier, a fait trembler les vitraux aux rythmes des basses envoyées grâce aux kilos de son disposés tout autour de la nef et du choeur de l’immense édifice, qui a résonné pendant une partie de l’après-midi et de la nuit ! Des dizaines de teufeurs étaient réunis là où jadis l’Empereur Charles IV était venue écouter des litanies en 1356. En ce lundi de Pâques, ce ne sont pas les cloches de la basilique qui ont cogné mais des kilos de son portés par des tracks à 130 BPM.

Le lieu a été désacralisé, c’est à dire qu’aucune cérémonie religieuse n’avait été prononcée depuis 1980, mais il n’en reste pas moins un spot improbable pour un évènement de ce type. Pour certains riverains, il s’agissait d’un acte sacrilège, quand d’autres se sont réjouis qu’un tel lieu puisse maintenant être utilisé pour des évènements culturels de ce genre. On constate avec grand plaisir que depuis quelques temps certaines municipalités prêtent des bâtiments publics afin d’organiser des soirées underground.

Une idée innovante qui devrait faire réfléchir certaines communes

C’est pourquoi la troisième édition de la Metz électronique a ainsi pu être organisée, avec un plateau de DJ locaux et nationaux, car la mairie a mis à disposition le lieu comme « centre culturel accueillant des événements de mars à octobre ». 

De quoi donner des idées à d’autres communes, qui pourraient réutiliser leurs batiments publics ou désaffectés. Metz, ancienne ville de foire, se fait désormais connaitre pour ses soirées au gout si particulier. « C’est un spot magique ! J’adore sa beauté, son énergie. C’est splendide ! », a déclaré pour le Républicain Lorrain Irénée Sutter, l’organisateur de la rapta. Amen !

DJ Hyperactive Wide Open Len Faki Remix dans la basilique de Metz à l’heure de la messe de Pâques

Une vidéo de l’évènement a été diffusée, dépassant les 200 000 lectures.

bienvenu mes chère fidèles, a la metz Electronique =D

Posté par Sheitan sur lundi 28 mars 2016

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !