On était au Kolorz Festival, à Carpentras

Kolorz Festival
Kolorz Festival

Samedi dernier, direction Carpentras pour le festival Kolorz. 3H30 de voiture depuis Lyon pour pouvoir danser sur Agoria ou encore Charlotte de Witte.

Pour cette édition, exit le parking, le Kolorz a choisi de s’installer dans la cour principale de l’Hôtel Dieu de Carpentras. Un bâtiment classé, chargé d’histoire, mis en avant tout au long du week end par les organisateurs du Kolorz.

Le Kolorz avait choisi de faire deux soirées distinctes. Une le vendredi, plus house, avec Polo & Pan, ou encore la techno mélodique du DJ et producteur local Rodriguez Jr, qui a eu d’ailleurs quelques soucis lors de son live, dus à des coupures d’électricité. La soirée se terminant à 2H, RDV à l’After officiel, avec notamment un set de Mush de chez Emile Records, et un live de Compass. L’After est abrité dans le bar PMU central de la gare, dans lequel tables et chaises ont été enlevées, ainsi que les stands FDJ, remplacés par des Funktion 1. En arrivant, murs et vitres tremblaient !

Le samedi, de la techno et des aventures

La soirée de samedi semble être plus énervée sur le line up que la précédente. Si les jeunes avaient, paraient-ils, désertés l’Hôtel Dieu le vendredi après Petit Biscuit, fort à parier que le public restera toute la soirée pour Charlotte de Witte. Fitzpatrick ayant raté son vol, Agoria, Charlotte et Jeremy Underground rallongent leur set d’une demie-heure. A la place de la techno drumcodé de Fitzpatrick, on a eu le droit à plus de six heures de sets vraiment cool. Seul hic : des voleurs dans le festival. Une jeune femme s’est fait arracher son collier par des voyous, tandis que nous nous sommes fait voler notre cashless par un individu, qui, au demeurant, n’a pas été sorti par la sécurité.

Le + de la soirée : le vrai travail sur les lumières. Une scénographie vraiment stylée, notamment sur Agoria.

A 3H du matin, rendez-vous au Bar Central, avec notamment un live très cool du lyonnais Compass. Trop peu de logements étaient proposés par le Kolorz sur Carpentras, il fallait donc s’armer de patience et marcher jusqu’à l’endroit où nous logions, à plus de 5km !

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !