Astropolis#24 : Quand Brest devient la capitale des musiques électroniques le temps d’un week end

Du 6 au 8 juillet, venez faire un tour à Astropolis#24

Astropolis, édition numéro 24. Crée en 1995, le festival n’a pas perdu son esprit rave, et a su se moderniser pour devenir une référence dans l’univers techno.

Depuis Concarneau en 1995, jusqu’au manoir de Keroual en 2018, Astropolis, qui a débuté comme une vaste rave totalement illégale sans aucun moyen, s’est depuis structuré pour vous offrir une expérience artistique différente des autres festivals techno français. Une expérience complète, qui débute dans la ville de Brest, cité qui vibre l’espace d’un week end aux sons de la techno et de la house, du 6 au 8 juillet. De l’Astroboum sur la place de liberté, à l’Astroclub le vendredi soir à La Suite, jusqu’à l’open air Beau Rivage avec Or:la, indispensable avant de se lancer dans la grande teuf du samedi à Keroual, …, tous ces lieux seront investis pour y faire la fête, à toute heure du jour ou de la nuit.

Le vendredi soir, n’oubliez la Bunker Palace à La Carène en collaboration avec le Rex, mythique club parisien, où vous retrouverez un plateau alléchant entre la techno tribale d’Avalon Emerson, la tech house de Molly et de Sebastien Devaud alias Agoria ou encore la house léchée de Kornél Kovács.

Pour les plus endurants d’entre vous, n’oubliez pas l’after du dimanche, avec notamment le set toujours très attendu de The Driver, l’alias techno de Manu le Malin.

Une expérience prolongée, pour laquelle nous vous invitons (2*1 place à gagner sur notre page) au Manoir de Keroual le samedi soir, sur 4 stages. Comme toujours, le festival rend à la Bretagne ses lettres de noblesse, en invitant la fine fleur des DJ locaux, et propose le temps d’une soirée d’inviter quelques unes des pointures et des légendes de la techno, voir même du hardcore. A commencer par Manu le Malin, qui résume à lui seul la philosophie du festival, éthique et décomplexé. 

Petite visite du Manoir de Keroual par Manu le Malin himself.

Car oui, chez Astropolis, tout est conçu pour vous offrir la meilleure expérience possible. Les plateaux ne sont pas construits dans une logique de business mais avec une réelle patte artistique. Ici, on soigne les décors et les lights, quitte à y mettre le prix. Et le résultat est là : les artistes viennent jouer à Astropolis, heureux de participer à ce brassage musical. A Keroual le samedi soir, de Kraviz à ses tracks acid 90’s viennent jouer Laurent Garnier et Modeselktor, mais aussi LSD (Luke Slater, Function, Steve Bicknell), mais encore la techno bruyante et exhaltante de [KRTM] live, le live déjanté de Otto von Schirach ou celui d’Electric Rescue & kmyle sous Laval. Vous l’avez compris, à Astropolis, teuf est synonyme de mixité mais aussi de qualité.

Seras-tu là ?

Plus d’infos sur le festival, billetterie et programmation, RDV sur le Facebook et le site Internet d’Astropolis. 

Retrouvez notre jeu concours 2*1 place pour le Manoir de Keroual sur Facebook 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !