Coupe du monde au Qatar : les logos des sponsors détournés pour dénoncer les conditions de travail

La Coupe du Monde 2022 au Qatar est régulièrement critiquée pour des histoires de corruption. Mais surtout pour les conditions de travail des ouvriers, comparées à une forme d’esclavage.

Sur la requête Google « ouvriers Qatar« , les articles sur les maltraitances dont sont victime ces travailleurs étrangers se comptent par centaines. Malgré les promesses faites par le Qatar pour cesser ces maltraitances, les conditions de travail ne s’améliorent pas. « Promettre peu, en faire moins« . Tel est le titre d’un rapport d’Amnesty International publié la semaine dernière. Les passeports sont confisqués et les salaires ne sont pas versés selon Amnesty. Déjà 900 travailleurs seraient morts sur les chantiers de la Coupe du Monde. Un chiffre qui pourrait grimper à 4 000 selon des estimations de l’IUTC, un syndicat international de travailleurs. Pire encore, lorsque le gouvernement népalais a demandé au Qatar de laisser les ouvriers rentrer chez eux pour voir leur famille ou assister à des enterrements, suite au séisme, la réponse a été non, comme l’a indiqué The Guardian.

«Le gouvernement avait fait des promesses pour améliorer les droits des travailleurs migrants au Qatar, mais dans la pratique il n’y a pas eu de progrès significatifs», s’indigne Mustafa Qadri de Amnesty International.

Des artistes invitent les sponsors à boycotter la compétition

Si ces agissements ne semblent pas atteindre la FIFA, de nombreuses personnes s’indignent partout dans le monde. Sur le site Bored Panda, des artistes ont posté des détournements poignants des logos des sponsors, que vous pouvez découvrir ci-dessous, afin de les inviter à boycotter l’événement.

quatar-world-cup-2022-human-rights-abuse-brand-support-logo-1__880 quatar-world-cup-2022-human-rights-abuse-brand-support-logo-2__880 quatar-world-cup-2022-human-rights-abuse-brand-support-logo-3__880 quatar-world-cup-2022-human-rights-abuse-brand-support-logo-4__880 quatar-world-cup-2022-human-rights-abuse-brand-support-logo-5__880 quatar-world-cup-2022-human-rights-abuse-brand-support-logo-6__880 quatar-world-cup-2022-human-rights-abuse-brand-support-logo-6__880 quatar-world-cup-2022-human-rights-abuse-brand-support-logo-7__880 quatar-world-cup-2022-human-rights-abuse-brand-support-logo-9__880

Récemment, un journaliste de la BBC enquêtant sur les ouvriers du Mondial a été arrêté et détenu pendant 24 heures avec les membres de son équipe. Leur matériel a été confisqué et non restitué. Tout comme pour ces journalistes Allemands qui réalisaient un reportage sur le sujet.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !