La bière s’invite dans les grands restaurants

Alors que le Mondial de la bière débutera au 30 juin jusqu’au 2 juillet à Paris, focuSur revient sur la nouvelle dimension qu’a acquis la bière sur le marché français.

biere

Les bienfaits de la bière sur votre corps

S’il y a encore quelques années, la bière était surtout vue comme un alcool bon marché consommé dans les pubs, et exclusivement réservé aux hommes, ou presque, aujourd’hui, les choses ont changé. La bière est désormais un produit raffiné, et dont certaines vertus, comme la vitamine B6, le phosphore, le magnésium sont réelles. La bière permet également de prévenir des risques de maladies telles qu’Alzheimer ou encore le diabète, comme le révèle une étude publiée dans le Journal of Nutrition and Biochemistry. (avec modération bien entendu) ! 

La bière, nouveau fleuron de la gastronomie

Comme l’explique le quotidien Le Monde, la multiplication des brasseries artisanales et le large panel proposé aux amateurs de bières, fait que l’image de la bière a bien changé en France. On est aujourd’hui loin du demi de blonde bu en express au bar du coin. Aujourd’hui, il est possible de retrouver différentes saveurs dans la bière, comme cette IPA [india pale ale] La Brasserie du Mont Salève, à l’ail, servie avec du topinambour, du beurre et du pain, dans le restaurant gastronomique du chef Florent Ladeyn, chef cuisinier et zythologue (amateur de bières), qui sera présent au prochain Mondial de la bière.

Lucas et Chloé, traiteurs, fondateurs de Toké, chaussons et bouchées français sélectionnées par les Meilleurs Ouvriers de France, seront eux-aussi présents au Mondial de la Bière, démontrant que gastronomie et bières sont compatibles.

frogbeer-la-meilleure-biere-du-monde-est-francaise
Lindsey G, Flickr CC

Comme le vin, la bière fait partie de la culture française. La bière est un produit travaillé depuis des siècles par des brasseurs issus des 4 coins du pays. Mais aussi et surtout dans les pays limitrophes, dont la production viticole est proche du néant, comme l’Allemagne ou la Belgique, et dont la consommation, par fûts, dépasse largement celle des français. C’est pourquoi certains chefs, dont Cyril Lignac, s’essaient à la production. De nombreux brasseurs proposent aujourd’hui de fabriquer vous-même votre alambic. Et ça n’est pas que de la fanfaronnade.

motozone69 - bières - Flickr CC
motozone69 – bières – Flickr CC

Christian Bourganel, fondateur de la brasserie ardéchoise Bourganel et président de Biera, une association de promotion des brasseurs de Rhône-Alpes, vainqueurs de plusieurs prix de l’innovation, explique ce soudain attrait pour la bière à l’AFP.

« Comme pour le vin, on voulait donner une image de terroir dans l’esprit des gens et amener à plus de reconnaissance de ce produit noble. En apportant des éléments de notre territoire, tels que le nougat, la myrtille ou le marron, des gens qui n’aimaient pas la bière s’y sont mis », explique Christian Bourganel à l’AFP.

Vous êtes plutôt IPA, Lager, Stout ?

Christian Bouganel a notamment remporté le titre de bière du mois en 2011 à New York pour ses produits au goût de marron, nougat, myrtille ou miel. Des produits qui se marient tout à fait avec des mets raffinés servis dans des restaurants gastronomiques. Il existe aujourd’hui des cours de dégustation de bières, qui vous expliquent comment déguster, reconnaitre une bière suivant son degré de torréfaction, ses arômes, et comment marier certaines bières avec vos plats.

 

 

 

 

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !