SNCF : dès jeudi, chaque retard de 30 minutes ou plus sera dédommagé

Incroyable mais vrai. Dès jeudi, les usagers auront le droit de se faire rembourser leur billet de train si celui-ci connait un retard de 30 minutes ou plus, peu importe le motif du retard.

Ce choix est l’application même de la réglementation européenne en matière d’indemnisation des voyageurs pour des retards, qui stipule que « dès 30 minutes de retard, le voyageur sera indemnisé », sans se soucier des causes du retard, comme l’explique le Parisien ce mardi matin.

Selon le quotidien francilien, la directive européenne est applicable sur tous les trains du réseau ferrée SNCF, Intercités et TGV. La règle est applicable depuis fin 2014, mais la compagnie de transports française n’avait jamais communiqué à ce sujet !

Une directive européenne applicable depuis 2014

« On s’est engagé auprès de la DGCCRF pour se mettre aux normes. C’est un gros projet, ça a pris du temps, se défend la SNCF. On a, malgré tout, compensé beaucoup de retards, même quand ils n’étaient pas de notre responsabilité. Sauf que nous n’avons jamais communiqué dessus. » explique la SNCF ce mardi. Aucune plainte n’a été enregistré pour le moment suite à cet « oubli ».

Pour l’instant, la seule manière de vous rembourser un billet, selon les CGV de la SNCF, est de pouvoir prouver que la faute est imputable à la SNCF. Un acte de malveillance ou encore un évènement climatique ne sont pas pris en compte par la SNCF pour vous rembourser. Mais les choses vont changer. Des conditions de remboursement qui « prêtent à confusion », comme l’explique dans le Parisien un élu à Bruxelles. A partir de jeudi, les chemins ferrés français n’auront plus le choix, et vous serez dans votre bon droit en réclamant un remboursement pour tout retard de plus de 30 minutes.

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !