Venezuela : la révolution expliquée en 2 minutes chrono

VENEZUELA-PRISON-RIOT

Une révolte massive se tient actuellement au Vénézuela, un pays d’Amérique du Sud. Les opposants du parti au pouvoir réclament des élections anticipées.

Les opposants et les partisans du président actuel Nicolás Maduro se sont encore affrontés dans les rues de Caracas ce mercredi. 5 personnes sont décédées en marge des dernières manifestations. Les opposants au régime de Maduro réclament des élections anticipées, las de voir Maduro diriger le pays. Selon un correspondant pour le Point, qui relate les faits, Nicolás Maduro a annoncé qu’il activait un « plan Zamora » pour « défaire le coup d’État (et) l’escalade de violences (…) sous la structure militaire, policière et civile de l’État ».

Ce qui signifie qu’il renforce la présence policière dans les rues, afin de dissuader les opposants de manifester. Ce qui produit l’effet inverse, car les manifestants anti-Chavez (ils se définissent comme « antichavistes »), qui controlent le Parlement, veulent du renouveau dans le pays, après avoir connu, depuis 1999, l’oppression d’Hugo Chavez, leader politique pendant 14 ans dans le pays, jusqu’à sa mort en 2013.

3 semaines de violence au Venezuela pour protester contre le régime actuel

L’opposition au pouvoir du Président socialiste Maduro est majoritaire au Parlement depuis fin 2015. Les membres de l’opposition souhaitent organiser de nouvelles élections afin de mettre au pouvoir par suffrage universel direct un nouvel homme d’Etat, plus libéral, et moins anti capitaliste, et moins anti américain. Beaucoup de jeunes sont descendus dans la rue. Il s’agit de la sixième manifestation de ce genre, et à chaque manifestation, la contestation monte un peu plus. Au total, 7 personnes sont décédées depuis avril, dont un militaire, mort comme 4 autres personnes ce mercredi…

De jeunes personnes sont mortes

Mercredi, Maduro a annoncé l’arrestation de 30 personnes, qui « menaçaient la nation ». Il accuse les Etats-Unis d’être à la tête de ce mouvement de révolte, et a même affirmé avoir déjoué un attentat terroriste, selon nos sources. Washington a rejeté ces accusations, les qualifiant de totalement « infondées ».

Deux jeunes gens, dont un mineur de 17 ans, sont décédés pendant les manifestations, et une femme de 23 ans, tous deux touchés à la tête… Il ne fait pas bon partir à Caracas en ce moment. Des photos ont été postées sur Reddit par de jeunes opposants qui réclament que les médias du monde entier mettent en avant l’escalade de la violence dans le pays.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !