Ce cliché est la photo de l’année selon le concours World Press Photo of The Year 2018

World Press photo of the Year 2018

Le grand prix World Press Photo est la récompense ultime pour les photographes.

Ces photographes reporters sont issus du monde entier. Certains sont des globetrotters et ont parcouru les quatre coins du monde. Quand certains dénoncent des contextes politiques, la déforestation, la condition des femmes, ou encore la pollution dans une zone du monde, d’autres subjuguent de part leur objectif un moment ou une scène inhabituelle, pour nous,  de la vie courante dans un pays où la culture diamétralement opposée.

Cette année, la photo récompensée par le Grand Prix World Press Photo of The Year s’appelle  « l’homme torche ». Il s’agit d’un cliché pris par le photographe Ronaldo Schemidt, correspondant de 46 ans pour l’AFP à Mexico, qui a couvert les manifestations sanglantes de Caracas. Depuis 2014, les révoltes du peuple face à la politique de Nicola Maduro ont fait 115 morts, la plupart suite à des affrontements face aux forces de l’ordre.

Mais Nicolás Maduro n’a jamais laissé son fauteuil de Président. Le pays, qui connait une immense crise à la fois économique et sociale, va tenter de se relancer par la finance… et les cryptomonnaies. Maduro a introduit comme monnaie officielle le petros, indéxé sur une « valeur sure », le prix du baril de pétrole, afin d’éviter toute nouvelle inflation.

Le reporter Ronaldo Schemidt a pris des clichés de ce conflit urbain. Le 3 mai 2017, José Víctor Salazar Balza était descendu dans la rue afin de protester contre le Président. Ronaldo Schemidt était là, son objectif également. En ce 3 mai, la violence a gangréné la rue. Des cocktails molotov ont été tirés. Ronaldo Schemidt prend des photos. Sur l’une d’entre elles, ont voit distinctement un homme transformé en boule de feu. Il s’agit de Salazar Balza, 28 ans, véritable torche humaine. Très vite, la photo devient célèbre. Et symbolise la lutte contre le pouvoir actuelle. Sur le cliché il tente d’échapper aux flammes, après avoir fait exploser le réservoir d’essence d’une moto des forces de sécurité vénézuéliennes.

L’homme n’a pas d’expression, son visage est caché par un masque à gaz, rendant la photo encore plus saisissante.

Venezuela Crisis, World Press Photo 2018 © Ronaldo Schemidt / AFP
Venezuela Crisis, World Press Photo 2018 © Ronaldo Schemidt / AFP

 

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !