Rencontre avec Antony, jeune montpelliérain passionné de course à pied

Nous avons rencontré Antony, 31 ans, et lui avons posé quelques questions à l’occasion de la journée mondiale de la course à pied.

Antony Lonn // Evasion Sport by Charles
Antony Lonn // Evasion Sport by Charles https://www.facebook.com/EVASIONSPORTBYCHARLES/

Quand as-tu commencé à courir pour la première fois ? Quels étaient tes toutes premières impressions ?

J’ai commencé à courir à l’époque où j’habitais sur Lyon. Au bord des quais, ancien basketteur, j’étais bien plus à l’aise sur les sprints de courtes durées qu’endurant. De grosses difficultés au début pour venir à bout de mes sept kilomètres hebdomadaires.

Et tes premières motivations ?

Je ne vais pas vous le cacher, mais mes premières motivations étaient purement esthétiques. Après avoir essayé une multitude de régimes à la suite d’une prise de poids, j’ai décidé de changer légèrement mon alimentation et de me mettre à courir.

Même si je n’ai rien contre la course à pied, le plus gros des avantages qu’offre le trail est le partage

Au bout de combien de temps as-tu commencé à être passionné par la course ?

J’ai vite pris goût à la course parce que le dépassement de soi et les montées d’endorphines d’après-courses sont inexplicables. Quand je vois les belles expériences que j’ai déjà vécu, je me dis que je ne peux pas m’arrêter là.

Au bout de combien de temps as-tu fait ton premier marathon ?

J’ai fais mon premier marathon en mars 2017. Un an après avoir commencer la course. J’ai augmenter les distances petit à petit. Attention ça peut aller très vite sans s’en rendre compte. C’est mon cas.

Quels sont les avantages du Trail par rapport à la course à pied traditionnelle  ?

Alors là les avantages à mon goût sont nombreux ! Ce sont deux disciplines complètement différentes. Même si je n’ai rien contre la course à pied, le plus gros des avantages qu’offre le trail est le partage. Le but est de partager un moment et s’entraider pour aller jusqu’au bout.

Un exemple simple, il arrive souvent, lors de trails, de voir des dons de ravitaillement ou d’eau à des participants inconnus lors de difficultés. Même de demander à quelqu’un, arrêté sur la parcours, si tout va bien. Alors que pour une course classique, c’est plus chacun pour soi. Le but premier étant de finir le plus vite possible.

Ta meilleure expérience en running ?

Question très difficile, car dans chaque course, j’ai vécu de très beaux moments. Que ce soit au niveau des rencontres, des sensations ou de partage. Je garde quand même en tête mon premier trail long « X-trail Courchevel 54k 4400m de dénivelé positif » Car c’était ma première expérience de ce style.

Mais j’ai été bien entouré et un certain Gourou m’avait donné de bons conseils. Après, mon ultra nature de Camargue 103K a été une belle surprise et un beau défi personnel. La liste pourrait être longue encore ! Premier marathon, première course avec mon frère, et dernièrement la Maxi Race 85K d’Annecy.

Le matériel que tu recommandes?

Le matériel recommandé varie vraiment en fonction du type de course, de la durée, de la saison, de l’heure de la course (de jour ou de nuit). Mais il faut vraiment que chacun se fasse sa propre expérience. Ça vient petit à petit.

Au fur à mesure des trails et grâce aux conseils de proches, j’arrive de mieux en mieux à choisir le bon matériel même si ce n’est jamais bien évident. Chaque course est unique est nous avons toujours la peur de manquer. Il existe de plus en plus de sorties testing matériel gratuites et je recommande vivement aux personnes intéressées d’y participer.

Merci à toi Anto !

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !