Google Wifi, le nouveau routeur qui va vous faire oublier votre box

Google révolutionne le marché des routeurs en proposant dès ce lundi Google Wifi, la box du géant de l’Internet.

C’est la bonne nouvelle du jour : après le flop Google Glass, Google se lance à présent… dans les box Internet. Et, contrairement aux Glass, ce coup-ci Google espère ne pas se planter.

Google Wifi, un boitier plus puissant que ses concurrents

Google a lancé en France un nouveau boitier révolutionnaire. Alors que nous étions à même de nous demander l’intérêt pour la firme de Mountain View de commercialiser ce type de produit, les fournisseurs d’accès Internet proposant, pour la plupart, une box gratuite ou presque. La différence est simple : le Wifi par Google est diablement plus efficace que le petit boitier de ses concurrents.

De simplement 10cm de diamètre, il concentre à lui seul une technologie de réseau maillé, utilisée dans les entreprises. Ce qui signifie que vous agrandissez de manière significative votre réseau. Vous vivez dans un appartement en duplex ? Ce boitier est pour vous. Vous habitez dans une maison plutôt grande, avec plein de pièces ? Ce boitier est fait pour vous. Mais ce n’est pas tout.

reseaumaille1-1024x603

Numerama

Google propose aussi une antenne à 360°, deux fréquences différentes choisies automatiquement en fonction de votre distance de la borne. Pour pouvoir commercialiser ce nouveau produit, vendu au prix de 139 euros, Google devra se montrer persuasif, en montrant aux français que les routeurs que nous proposent les opérateurs sont limités et pas assez puissants.

wifi-2-1024x603

Numerama

Côté design, ce boîtier circulaire peut servir de veilleuse, Google ayant intégré une LED, ce qui est plutôt stylé. Pour l’utiliser, il suffit de brancher votre câble ethernet à votre box / modem, puis de brancher un second sur votre ordinateur. Dans un immeuble Google Wifi va choisir automatiquement le canal Wifi le moins encombré. C’est plutôt pratique.

Voici la différence de connexion entre une box Apple, SFR et Google

datas

Source : Huffington Post

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !