Football : top 10 des stades les plus chauds d’Europe

focuSur vous emmène dans les stades les plus bouillants d’Europe actuellement

Alors que le football européen va reprendre ses droits ce week-end, focuSur te propose un top 10 des stades les plus bouillants d’Europe !

Jean-Michel Aulas vante les mérites de son Parc OL, avant de défier, ce week-end, le Paris-Saint-Germain. Mais qu’en est-il vraiment de l’ambiance de son stade des Lumières par rapport aux grands cathédrales du football européen ?

Il y a des régions dans lesquelles les gens vivent, mangent et respirent football. Si l’on aperçoit beaucoup de fanatiques en Amérique du Sud, notamment en Argentine, il y a des villes en Europe où le football passe avant tout. Alors que ce week end, le Borussia Dortmund accueille son ennemi et rival pour le titre, le Bayern Munich, ou encore que l’Atletico reçoit le Real Madrid pour un derby chaud bouillant, voici un aperçu des stades dans lesquels il vous faudra aller au moins une fois dans votre vie, si vous voulez respirer le football.

Petit tour d’Europe des stades les plus chauds

  1. Borussia Dortmund (Allemagne)

Appelé désormais Signal Iduna Park, le mythique Westfalenstadion est l’un des stades les plus bouillants d’Europe, et sans doute le plus impressionnant d’Allemagne. Avec un kop, la Südtribüne, qui contient 25 000 places debout, dans lequel les supporters n’arrêtent pas de chanter, de faire des chorégraphies ou des tifos impressionnants dédiés à leur club. Avec ses 80 000 places, le Signal Iduna Park est le stade avec le taux de remplissage le plus important en Europe. P.S : On vous conseille le derby de la Ruhr face à Schalke 04 si vous voulez un max de bruit.

Match à ne pas rater : samedi 19 novembre, 18:30, Borussia – Bayern Munich.

    2. Celtic Park, Glasgow (Ecosse)

Le Celtic Park est sans doute le stade qui vous donnera le plus de frissons en Europe. Lors du Old Firm ou des matchs de Ligue des Champions, le Celtic Park, stade de plus de 60 000 places dans lequel est chanté avant tous les matchs le « You’ll Never Walk Alone » (comme à Dortmund ou à Liverpool), la Green Brigade met une ambiance de feu, comme jamais vous ne l’auriez imaginé, reprenant aussi notamment le célèbre tube « I Just Can’t Get Enough »  60 000 personnes qui chantent à tue-tête pour encourager leur équipe, c’est unique en Europe. Frissons garantis.

Match à voir : Celtic Glasgow / Glasgow Rangers

   3. SSC Napoli, Italie

Le Stade San Paolo a beau être aujourd’hui vétuste (il date de 1959) et même s’il n’est pas plein à chaque match, les supporters, complètement dingues de leur club, donnent à ce lieu une ambiance si particulière. Ici, on déteste la Juventus, la Roma et les clubs du Nord. Le Napoli, c’est le club de la Campanie, cette région autrefois si riche et qui aujourd’hui marquée par de grosses inégalités sociales. C’est cette fierté régionale que vous ressentez une fois que vous mettez les pieds dans l’enceinte napolitaine. Gonzalo Higuain, Cavani ou encore Maradona ont été idolâtrés ici. Cette vidéo visionnée des centaines de milliers de fois filmée par le speaker Decibel Bellini pour le premier but de Gonzalo Higuain en Ligue des Champions témoigne de la puissance du cratère du Napoli. 

  4. Parc OL

Bon ça va, on rigole.

  5. Galatasaray (Turquie)

Dur de trancher entre le stade du Galatasaray, de Besiktas ou de Fenerbahce, car les 3 clubs stambouliotes mériteraient d’être dans ce top 10. La capitale turque accueille quelques unes des plus chaudes ambiances d’Europe. Istanbul fait partie de ces villes dont nous vous parlions qui respirent le football. Et lorsqu’arrive un derby, c’est toute la Sportoto Süper Lig (Ligue Turque de football) qui retient son souffle. L’ambiance monte dans le centre-ville, dans le quartier de Galatasaray pour les rouges et oranges, autour de la Galata Tower, et les supporters font un cortège pour aller jusqu’au stade. Ensuite, en tribunes, une ambiance incroyable va s’installer entre ces meilleurs ennemis. Des chants anti Fener ou anti Besiktas vont résonner dans les tribunes du stade Turk Telecom Arena. Ambiance assurée ! 

Match à ne pas rater : dimanche 20 novembre, 18:00, Fenerbahce – Galatasaray

  6. Olympiakos le Pirée, Grèce

Le stade Karaïskaki, du nom d’un héros de la guerre d’indépendance, est la cathédrale du club de l’Olympiakos, club 43 fois champion de Grèce ! D’une taille de 33 000 places, c’est l’un des plus petits stades de notre classement. Crée en 1896, il a subi tout au long de son histoire des aménagements, mais n’a jamais changé d’adresse, au pied du port du Pirée. Les derbys face au Panathinaikos font partis des matchs les plus chauds jamais vus en Europe.

  7. Atletico Madrid, Espagne

Vicente Calderon, Atletico Madrid Photo Edgar de Leon
Vicente Calderon, Atletico Madrid Photo Edgar de Leon

Le club le plus chaud de Madrid n’est pas le Real, mais bel et bien l’Atletico. L’équipe des Matelassiers (surnom des supporters de l’Atletico), qui joue au stade Vicente Calderon, chante chaque week end à la gloire de l’Atletico, club deux fois finalistes de la Ligue des Champions ces 3 dernières années. Le Frente Atletico, nom des Ultras du Kop de l’Atletico, sont sans doute les ultras les plus durs d’Espagne.

Match à ne pas rater : Atletico Madrid- Real, samedi 19 novembre, 20:45

  8. Newcastle, Angleterre

ST James Park, Newcastle Photo dom fellowes
ST James Park, Newcastle Photo dom fellowes

Difficile de choisir un stade en Angleterre, tant les ambiances peuvent changer suivant les affiches. Nous avons donc choisi de vous emmener au St James Park, le stade du club de Newcastle, ville située toute au Nord de l’Angleterre. A Newcastle, malgré la salve de mauvais résultats qui ont précipité le club dans les profondeurs de Premier League jusqu’en deuxième division, division dans laquelle ils végètent actuellement, les supporters sont restés fidèles, derrière leur équipe.

Contrairement à City, United ou encore les clubs londoniens, le stade vibre à chaque match, et encore plus lorsque Newcastle affronte son ennemi de Sunderland. A St James Park, il n’y a presque que des abonnés, et ici les places ne sont pas revendus à plus de 1000 pounds à des touristes étrangers qui se croient à Disneyland.

Match à ne pas rater : Newcastle vs Sunderland.

   9. Etoile Rouge de Belgrade

#delijesever #delije #fkcrvenazvezda #redstar #redstarbelgradeUne photo publiée par Mala Maja (@malamajamalamaja) le

L’Etoile Rouge de Belgrade est un club à part. Comme le Panathinaikos, Galatasaray, le Barça ou encore le Real, il est également connu pour son équipe de basket, sur les toits de l’Europe. Le club le plus titré de Serbie, crée après 1945, est le symbole de la lutte anti fachiste dans les pays slaves.

Les rouges et blancs du Red Star jouent au Stade Rajko Mitić, un écrin de 60 000 places, surnommé le « Maracana » pour sa forme et son ambiance ! Dans les années 60, les matchs se jouaient devant 110 000 personnes dans le stade avant que des travaux de rénovation et des consignes de sécurité ne réduisent la capacité du Rajko Mitić. C’est également dans ce stade que Panenka a réussi son fameux pénalty face aux allemands.

  10. Fenerbahce

La formidable ambiance que mettent les supporters bleus marine et jaunes n’est plus à démontrer.  Le stade Şükrü Saracoğlu, avec plus de 50 000 fans chaque week end, est un temple dédié au football. Les stambouliotes du Fener ont découvert le football à la fin du 19è, dans le quartier de Kadıköy, avant de le transformer en une véritable religion. Regardez cette magnifique ambiance mise lors d’un match à domicile.

  Bonus :  Besiktas Istanbul, Turquie

Le 3e club stambouliote n’est pas en reste. Les supporters, actuellement dans le stade de la Vodafone Arena, battent souvent les records d’Europe en matière de décibel, notamment avec leur hymne, 123 Besiktas, à vivre au moins une fois dans sa vie.

 

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !