Derrière l’objectif de Julien Boudet, alias Bleu Mode

Julien Boudet Bleu Mode

INTERVIEW. La Fashion Week parisienne revient bientôt, avec ses rédacteurs mode, stylistes, acheteurs et surtout ses photographes. Qu’on se le dise, si il n’y avait pas ces derniers afin d’immortaliser les défilés, les street look et capturer des moments inoubliables….que serait la mode ? Pour l’occasion, focuSur a pu rencontrer le célèbre photographe Julien Boudet. 

Yannis : Tu inaugures une nouvelle version de ton site ‘’Bleu mode’’, en décembre.  Que peut-on en attendre et qu’est ce qui sera différent de ton site actuel ?

Bleu Mode : La toute nouvelle version du site bleumode.com  est totalement différente de la précédente. Nous sommes repartis à zéro pour créer un site unique afin de plonger le visiteur dans l’univers Bleu Mode. Y faire voyager les internautes avec de nouvelles sections et présenter l’ensemble de mon travail (lookbook, éditorial, street style, vidéo). En plus de tout ça, il y aura une page exclusivement dédiée aux oeuvres qui m’inspirent personnellement, qui a pour objectif d’expliquer mon processus de création artistique.

Le but principal du site est de créer une véritable plate-forme interactive consacrée à la photographie et à la mode.

Yannis : Peux-tu te présenter ?

B.M : J’ai toujours été intéressé par la mode et le style vestimentaire en général, même si je n’y connaissais pas grand chose au final. J’ai énormément appris une fois arrive à NYC, car dans le sud de la France niveau mode c’était un peu difficile.

Poussé par une forte envie de partir voir ce qui se passe de l’autre côté de l’Atlantique et par l’ennui qui me rongeait dans le sud, j’ai fait le grand pas le 9 décembre 2008 avec un ami d’enfance : nous voilà débarqués à New York à l’aventure, sans aucun plan ni contact. J’achète alors mon premier appareil photo pour donner des nouvelles à mes amis et ma famille.

Après une multitude de jobs divers et variés pour survivre dans la jungle urbaine, une passion est née ; je décide très rapidement capturer le style des gens a SoHo en photo par simple plaisir. En même temps, j’intègre Parsons the New School for Design en 2011 pour y étudier la photographie et prendre quelques cours sur la mode. Bleu Mode naît en janvier 2013. 

Yannis : Pour toi la mode, c’est une question d’image uniquement ?

B.M : La mode est un univers, ça va bien au-delà de l’image. C’est quasiment un mode de vie, les personnes que je côtoie  dans l’industrie sont des gens passionnés par l’esthétique et l’art sous toutes ses formes.

La mode c’est un moyen d’expression qui passe par l’image certes mais pas seulement. 

Yannis : Comment se passe une journée type lors d’une Fashion Week pour un photographe street ?

B.M : Il n’y a pas vraiment de journée type, et c’est bien ce qu’il me plaît dans ce métier : nous sommes libres !

Yannis : Aucune influence dans le choix de tes clichés ? Certains photographes avouent que les bureaux de tendances affectent  leurs décisions.

Tout dépend du client. Forcément il m’arrive souvent de prendre des styles/photos que je n’aurais pas pris en temps normal juste parce que tel ou tel client m’a demandé de le faire, mais ces photos ne figurent pas sur mon site ni mes réseaux sociaux par exemple, car ça ne correspond pas à l’esthétique Bleu Mode.

Yannis : Pourquoi le métier de photographe street, et pas tout simplement celui des défilés ?

B.M : Tout simplement car j’aime l’action, la créativité, et être mobile pour prendre une bonne photo. Tous les photographes des défilés prennent exactement les mêmes images, ce qui n’est pas notre cas.

Yannis : Le plus d’un bon photographe, et d’un bon cliché ?

B.M : Vision/créativité, composition/l’instant décisif.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !