Charlie Hebdo. Elle menace la mère d’une des victimes de Mohamed Merah

Une jeune femme de 19 ans habitant à Goussainville, dans le Val d’Oise a été placé en garde à vue pour avoir menacé sur le réseau social Facebook la mère de Imad Ibn Ziaten, première victime de Mohamed Merah, froidement assassiné à 30 ans le 11 mars 2012 à Toulouse.

Alors que la France continue de s’émouvoir sur la vague d’attentats qui a marqué notre pays il y a deux semaines, certains extrémistes et autres radicaux de la communauté internationale réagissent à la mort des 3 djihadistes, les frères Kouachi et Amedy Coulibaly, ainsi que contre les caricatures de Charlie Hebdo. l’AFP a révélé que des manifestations « anti Charlie Hebdo ont éclaté ces dernières heures en Tchétchénie, en Algérie ou encore au Pakistan. Des drapeaux français ont été brulés, et on a pu entendre des slogans hostiles au journal satirique et à notre pays. Mais pas que.

En France aussi, des extrémistes réagissent. Et ces derniers font bien souvent assez peu preuves de finesse. Comme cette jeune femme dont le Nouvel Observateur a consacré un article. Cette lycéenne de 19 ans qui a proféré des menaces via son compte Facebook personnel à Latifa Ibn Ziaten, mère d’une victime de Mohamed Merah, après les récents attentats de Charlie Hebdo. Cette dernière est soupçonnée d’avoir rédigé ce message d’insultes.

Je le di encore je suis kouachi je nique charlie hebdo bien fait pour leur gueles qui ailles tous en enfer charlie hebdo et les policier bienfait aussi au juif de casher bienfait je suis kouachi je suis coulibaly ». « Vous faite genre vs pleuré pr les juif de fausse larmes putains vs faites pitier »

L’internaute semble ne pas manier très bien la langue de Molière, et semble aussi remplie de haine. Selon le Nouvel Observateur, le parquet de Pontoise a décidé de la poursuivre pour « menaces » et non pour « apologie du terrorisme », le quotidien expliquant que le message a été posté sur une page Facebook privée, et non dans une espace public… La semaine dernière, une enseignante, filmée en caméra cachée par certains de ses élèves, affirmait en cours, que l’Etat français avait monté de toute pièce ces récents attentats pour stigmatiser la communauté musulmane, une communauté qui « dérange » en France.

 

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !