L’Iran répond à Charlie Hebdo avec des caricatures sur l’Holocauste

L’Iran n’a pas aimé la dernière caricature de Charlie Hebdo « Tout est pardonné » sur le prophète Mahomet et a tenu à le faire savoir. L’Iran a riposté de différentes manières, dont voici la dernière en date : la création d’un concours de caricatures sur l’Holocauste.

L’Iran et une partie du monde musulman n’a pas apprécié la dernière caricature du journal satirique Charlie Hebdo, dont des centaines de milliers d’exemplaires se sont vendus dans le monde entier. « Tout est pardonné » en une du journal, décrivant Mohamet les yeux imbibés de larmes, avec un panneau « Je suis Charlie ». En Iran, de nombreuses manifestations ont eu lieu, certains manifestants brulants même le drapeau français. Le Huffington Post raconte même l’histoire de ce journal iranien qui a été interdit pour avoir publié « Je suis Charlie » en guise de Une.

Mais l’Iran est allé encore plus loin, comme l’explique le quotidien  The Independent. Le quoitidien britannique affirme que dans les colonnes du Tehran Times, la Maison du cartoon iranienne, liée à la municipalité de Téhéran invite ses citoyens à publier des caricatures de l’Holocauste. Le vainqueur de ce concours recevra la somme de 12.000 dollars (près de 11.000 euros), le deuxième 8000 dollars et le troisième 5000 dollars, ajoute The Independent. Les oeuvres seront par la suite exposées au Musée d’art contemporain de la Palestine ainsi que dans plusieurs lieux à haute valeur symbolique de la capitale iranienne. Jusqu’où s’arrête la liberté d’expression? Peut-on se moquer d’une religion? De la souffrance et de la mort de six millions de personnes sous le joug de l’être humain? 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !