Paris-Melun. Une étudiante de 22 ans violée dans le train, devant des témoins

Une étudiante de 22 ans a été violée dans le RER, sans qu’aucun des nombreux témoins qui ont assisté à la scène ne l’ait défendu, selon le Parisien.

La scène remonte au 4 février dernier, comme le rapporte le quotidien francilien « Le Parisien ». Une jeune femme attend le train de Melun, le soir, peu avant minuit. Un homme l’accoste tout d’abord sur le quai de la gare, puis la suit dans le compartiment du train, lorsque la victime monte à son bord.

L’homme se montre de plus en plus insistant, et va très vite essayer de la toucher. Il va tout d’abord se pencher sur elle, tenter de lui faire des suçons dans le cou. Alors que la jeune victime tente de se débattre, l’homme va alors mettre la main au niveau de son entrejambe, puis va la violer. Etouffée sous le  poids, la victime ne pourra pas se débattre.

Des témoins ont assisté à la scène sans bouger. Des témoins qui descendront, en même temps que la victime, à Melun, et prendront chacun un chemin différent, dissimulants le malaise. Parmi tout ceux la, aucun n’est intervenu. La jeune femme raconte même à la police qu’en sortant du train, le violeur a poursuivi sa victime dans la gare, pour la violer une seconde fois, sans succès, devant d’autres témoins.

En rentrant chez elle, la victime n’a pas pu en parler à ses parents où à ses proches, racontant qu’elle était « tombée ». Comme l’indique le Parisien, elle n’a alerté sa famille que deux jours plus tard. La police a été alerté, et le violeur arrêté. Il s’agit d’un clochard qui n’était pas fiché pour des crimes sexuels. Selon le Parisien, le parquet de Melun a ouvert une information judiciaire pour viol. Le suspect, quant à lui, a été écroué à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérungis, dans l’Essonne.

 

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !