USA : libéré après 30 années dans le couloir de la mort

Anthony Ray Hinton à été condamné à tort et à mort en 1985 pour un double meurtre, durant un hold up qu’il n’avait pas commis.

30 ans. C’est le temps qu’a attendu Anthony Ray Hinton pour prouver une énième fois son innocence. Aujourd’hui l’ex-coupable a été innocenté, et a ainsi échappé à la condamnation à mort qui le pourchassait depuis 1985, lorsqu’il n’avait que 29 ans. Hinton sera libéré aujourd’hui, vendredi. 

Notre futur-ex-détenu avait été jugé coupable du meurtre de deux gérants de deux fasts food, en 1985. Il fut arrêté quelque mois après lorsqu’un troisième gérant de restaurant se soit fait tirer dessus. Le gérant blessé par balles accusera Hinton en disant le reconnaître.

Mais le problème, c’est qu’Anthony Ray Hinton travaillait à une trentaine de kilomètre du lieu des crimes, et que ses collègues de travail on témoigné en sa faveur et lui avaient fournis un alibi. C’est à ce moment que vous vous dites : « Mais alors ?! si l’alibi de l’accusé montre qu’il n’est pas le meurtrier, pourquoi toutes ses années passés dans le couloir de la mort ? »

Et bien il se trouve que le juge chargé de l’affaire aurait retrouvé une arme chez l’accusé. Voici ce qui l’a rendu coupable. Cependant, selon des recherches faites par des experts, cette arme ne peut être celle qui a tué les deux gérants de fast food. Ce détail, qui n’en est pas un, a permis à l’homme d’être libéré.

Pour couronner le tout, il fut rapporté des années plus tard, que le juge de cette affaire avait quelques préjugés radicaux, préjugés qui ont dirigé Anthony Ray Hinton vers 30 années d’oublis, dans le couloir de la mort.

L’affaire Hinton n’est pas un cas à part, puisque Anthony est le 152eme détenu du couloir de la mort à être disculpé depuis 1973. Même si il est la personne ayant passé le plus de temps dans cette situation d’oubli, des personnes jugées à tort on également vécu cette situation de très longues années. Debra Mike, une américaine âgée de 51 ans a été disculpé du meurtre de son fils de 4 ans, après 23 années d’ attentes… God bless America.

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !