En France, on a pas de pétrole, mais on a des élus

Quel est le coût des élus de la République en France ? Et combien sont-ils ? A quoi servent-ils ? Si vous vous posez vous aussi ces questions, cet article devrait vous permettre d’en savoir un peu plus.

Après la diffusion par le Petit Journal des images de l’Assemblée Nationale déserte alors que le vote pour l’intégration de l’Etat d’urgence dans la Constitution était votée, la France s’est posée des questions. 76% des députes n’avaient pas souhaité se déplacer pour un vote aussi important que celui-ci, qui concerne la Sécurité Nationale.

Si certains députés se sont confondus en excuses des plus ridicules, la question du nombre de députés pose questions. Ces députés vont-ils réellement se battre pour le rayonnement de leur circonscription qui les a élu ?

La France n’a pas de pétrole, mais elle a des élus, beaucoup trop d’élus rappelle le Cri du Contribuable en 2011. La France se permet même un record mondial : avec 600 000 concernés, la France détient le record du nombre d’élus par habitants (environ 1%). Par élus, nous entendons les maires, les conseillers généraux ou conseillers régionaux, mais également les élus nationaux, soit les parlementaires européens, les députes et les sénateurs. Les élus peuvent exercer à la fois une fonction locale et nationale, et européenne. 

En 2014, pas loin de 925 0000 ont concouru aux municipales. Soit pas loin d’un électeur sur 49, comme l’explique Ifrap. La France compte actuellement 618.384 élus, soit un mandant pour 634 000 habitants. Et ce chiffre a un coût : environ 1,2 milliard d’euros en 2011, selon un compte-rendu du  député René Dosière.

Et si l’on comparait le nombre de mandats dans l’Hexagone par rapport à celui de nos voisins ?

Capture d’écran 2016-02-18 à 16.21.49 Capture d’écran 2016-02-18 à 16.21.59

Source : Ifrap.org

La seule solution : le non-cumul des mandats (un maire ne peut pas devenir député européen, par exemple). Voir le JDD, « Non-cumul des mandats, mode d’emploi« . De même que la réforme territoriale votée par l’Assemblée Nationale, afin de baisser le taux de représentation, quatre fois supérieur à celui des américains. La France a laissé aux collectivités locales le soin de dépenser comme bon leur semble l’argent qui leur est alloué : résultat : les collectivités locales n’ont pas d’argent, croulent sous les dettes, et les impôts locaux sont en hausse, comme l’expliquait ce mercredi un article de fond de l’Express. 

Selon la FRAP, les élus nationaux ne couteraient pas un mais deux milliards d’euros par an à la France, et aux contribuables….

Qu’en pensez-vous ?

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !