Donald Trump répond fermement au pape François, qui l’avait critiqué

Le ton monte entre le Pape et Donald Trump. Donald Trump a en effet répondu à une critique acerbe du chef de l’Eglise Catholique.

Tout a commencé jeudi 18 février. Dans l’avion qui emmène le Pape au Vatican après son voyage au Mexique, le Pape lance une pique à Donald Trump, sans le nommer : « une personne qui veut construire des murs et non des ponts n’est pas chrétienne » affirme le chef de l’Eglise épiscopale. Une phrase qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, et à laquelle le candidat Républicain a répondu, comme le rapporteThe New York Times.

Quand Donald Trump répond au Pape

Le Pape ne s’est pas fait que des amis Outre-Atlantique. Aux Etats-Unis, la phrase lancée ce jeudi par François Ier a provoqué un ras-de-marée, et Donald Trump ne s’est pas fait prier pour lui répondre.

Donald Trump souhaite, en effet, construire un mur entre les Etats-Unis et le Mexique, tout autour de la frontière, afin de limiter l’arrivée massive d’immigrés clandestins aux Etats-Unis, comme il le martèle dans ses discours de campagne à l’investiture Républicaine.

Donald Trump a donc réagi, ce jeudi, sans langue de bois : « Qu’un responsable religieux mette en doute la foi d’une personne est honteux », a-t-il protesté dans un communiqué. « Je suis fier d’être chrétien et, en tant que président, je ne permettrai pas que la chrétienté soit constamment attaquée et affaiblie. » Il ajoute que « le Pape est quelqu’un de très politique » et qu’« il ne comprend pas les problèmes de notre pays ». « Je ne suis pas sûr qu’il mesure le danger que représente pour nous cette frontière ouverte avec le Mexique », ajoute Trump.

Donald Trump s’adresse donc directement aux chrétiens de son pays, avec lesquels il ne voudrait surtout pas être discrédité.

Le candidat Républicain n’a pas été le seul à réagir. Dan Scavino, le Community Manager (gestionnaire de réseaux sociaux) de Donald Trump, qui a déjà rédigé quelques tweets assassins sur le réseau social, s’est empressé de rappeler au Pape que la Cité du Vatican était elle-même entourée de murs.

Le site Vocativ rapporte que, entre jeudi et ce vendredi matin, plus d’un millier de tweets en faveur de Donald Trump ont repris l’image du Vatican et ont qualifié le pape d’“hypocrite”.

On attend la réponse du Souverain Pontife.

Quand religion et politique sont liés.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !