Nous sommes le 9 avril 2017 et Donald Trump est Président des Etats-Unis

La vraie fausse une du Boston Globe qui place Donald Trump comme Président des Etats-Unis d’Amérique.

Le Boston Globe a répondu à la question : Que se passera-t-il si Donald Trump est élu Président des USA en novembre prochain ? Le quotidien américain, connu pour avoir enquêté sur la pédophilie au sein de l’Eglise (voir le film Spotlight, Oscar du meilleur film en 2016), a souhaité répondre à cette question en sortant une Une ce samedi matin, entièrement dédié à Donald Trump. Car «s’il s’agit, bien sûr, d’une parodie […], chaque article rebondit sur des déclarations, réelles, […] lors d’interviews ou de discours dans le cadre des primaires à l’investiture républicaine» comme l’explique le quotidien américain. Découvrez donc le jeu auquel ils se sont prêtés.

Un exercice de journalisme d’anticipation qui se base sur des faits réels

Lorsque vous ouvrez le quotidien, vous êtes transportés un an plus tard, jour pour jour. Donald Trump est Président des Etats-Unis et met en place ses mesures promises lors de sa campagne. Que se passe-t-il alors avec le milliardaire philanthrope à la tête de la Maison Blanche ? Déportations, manifestations, baisse du pouvoir d’achat, montée de la violence et de l’insécurité. Bref, le Boston Globe critique ouvertement la politique du candidat Républicain de manière intéresante et innovante.

Une une innovante de la part du Boston Globe

C’est en effet la première fois qu’une telle Une du quotidien parait Outre-Atlantique. Bien qu’il n’y ait rien, qui concrètement, ne soit vrai dans ce qui est fait dans ce numéro spécial de « Science-Fiction », cet exercice de style permet d’anticiper. En effet, il n’y a qu’un pas entre la fiction et la réalité, et Trump pourrait se retrouver élu en novmbre prochain au poste d’homme le plus important du monde. On peut ainsi lire à la une : “Les expulsions vont commencer”, “Des soldats américains refusent l’ordre d’exécuter des familles des membre de Daesh”, comme l’a prévu Trump dans son programme. On peut également lire « les manifestations continuent », en référence au vent de panique qui sévirait sur le pays si Trump passait.

Donald Trump furieux

Un numéro affolant

« 11 millions d’immigrés clandestins vont être déportés, si vite que vous en aurez la tête qui tourne ». Une citation de Trump que le Boston Globe a fait passer pour une réalité à la une de son journal. « Le Dow Jones est dévalué d’un tiers et les prix des produits des supermarchés multipliés par cinq ». Conséquence également de la politique, cette fois-ci économique, de la politique de Trump. En effet, ce dernier prévoit de faire la guerre économique sur les prix avec la Chine. Qu’en pensez-vous ?

« Attention, vos votes auront des conséquences sur l’Amérique. Trump est anti-américain » explique la rédactrice en chef du Boston Globe.

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !