Ecoutes téléphoniques : Top 3 des plus gros scandales de l’histoire de l’OM

L’OM, entre mafia et corruption, n’a jamais été aussi prêt de descendre en Ligue 2. Etonnant lorsque l’on voit leur feuille de match, beaucoup moins lorsque l’on connait le passif de ce club. Voici un top 3 des plus gros scandales de leur histoire.

Jean-Pierre Bernes, l’agent de footballeur, condamné en 1993 et radié du monde du foot après son implication dans l’affaire du match truqué OM-VA de 1993, gravite toujours autour de Didier Deschamps et de l’OM. Cet individu a marqué à jamais l’histoire de l’OM en plongeant le club dans le plus gros scandale de corruption de notre championnat depuis sa création. Et cela n’est pas vraiment une bonne nouvelle pour le club marseillais, dans le bourbier financièrement mais aussi d’un point de vue judiciaire puisqu’une enquête a été ouverte et des écoutes téléphoniques ont été publié par le quotidien le Canard Enchainé.

Mais ce climat délétère qui gravite autour de l’Olympique de Marseille ne date pas d’hier. A titre d’exemple, nous vous avons sélectionné 3 affaires de corruption / extortion de fonds qui ont caractérisé ce club.

1993 : l’affaire OM-VA

Le plus gros scandale de l’histoire de l’Olympique de Marseille. L’OM, champion d’Europe en titre, se retrouve au beau milieu d’un vaste scandale judiciaire. Bernard Tapie, responsable, en tant que président de l’Olympique de Marseille, des faits et gestes de son club, ira droit à la case prison.  l’OM, quadruple champion de France, a 4 points d’avance sur le PSG, et cela à 3 journées de la fin.

L’OM exclu de la Ligue des Champions, leur championnat retiré

Les joueurs de Valenciennes ont été invité à lever le pied pendant le match en échange d’une somme d’argent. Jean-Pierre Bernès, alors Directeur Général de l’OM, est immédiatement mis en examen après une plainte de Noël Le Graët, alors Président de la Ligue Nationale de Football. Des joueurs de Valenciennes ont alors procédé à des aveux écrits, et des sommes d’argent en liquide ont été retrouvés à leur domicile. Résultat : l’OM sera exclu de la Ligue des Champions, leur titre de champion leur sera retiré, puis en 1994, le président de l’OM Bernard Tapie sera mis en examen pour corruption et subornation des témoins, et condamné à 2 ans de prison, dont un ferme. Bernes n’aura que du sursis. L’OM est relégué en D2 et remontera en D1 lors de la saison 96-97 après le rachat du club par Robert Louis Dreyfus, défunt mari de Margarita Louis Dreyfus.

2014-2015 : Une fraude de 55 millions d’euros sur des transferts (Morientes, HBA, Gignac, Lucho …)

En novembre 2014 puis en septembre 2015, un autre scandale a été révélé par les médias français. Celui du transfert de plusieurs joueurs vers le club marseillais, dont Gignac et Hatem Ben Arfa, des internationaux français, sous la houlette de l’ancien directeur générale du club Jean-Claude Dassier. En tout, « entre 2009 et 2011, les transferts de 14 joueurs (Lucho, Mbia, Diawara, AbrielNiang, Azpilicueta, Rool, Morientes, Kaboré, Rémy, Gignac, Cheyrou, Ben Arfa et Heinze) ont donné lieu à des versements illicites sur lesquels Jean-Claude Dassier va être amené à s’expliquer », comme l’explique le JDD, le quotidien qui a révélé l’affaire, en septembre dernier. « Au total, l’enquête a mis au jour 55,3 millions d’euros douteux au préjudice potentiel de l’OM. » L’enquête est toujours en cours…

En savoir plus : L’article exclusif du JDD. 

Mars 2016 : Les écoutes téléphoniques de la police révélées par le Canard Enchainé

“C’est une enculerie, j’ai envoyé un scud à Vincent, je t’explique pas ! Il a pas réagi, mais il joue au fils de pute, hein ! Je te le dis, c’est lui qui a fait l’article hein ! (…) Pour sauver sa petite tronche, il me fout sur la gueule !”

L’auteur de ces magnifiques propos est tout simplement Didier Deschamps, ancien capitaine des Bleus, et sélectionneur de l’Equipe de France de football. Ces propos fleuris sont à l’égard de Vincent Labrune, le Président Délégué de l’OM, surnommé également le « chevelu » dans le milieu.

Le Canard enchaîné publie dans son édition du 20 avril le contenu des écoutes téléphoniques ordonnées par des juges marseillais pour extorsion de fonds, en bande organisée et d’association de malfaiteurs. Et dans ces écoutes téléphoniques, Deschamps et Labrune sont les personnages centraux. Mais pas que. Bernard Tapie, mais aussi Charles Villeneuve, en mettent tous plein la gueule à Labrune. Voici un condensé de ce que le Canard Enchainé a publié :

Bernard Tapie, président de l’OM à l’époque de l’affaire OM-VA, sur Labrune : “C’est un enculé, c’est un petit pédé, c’est rien du tout ! Une truffe intégrale.” Charles Villeneuve, journaliste de TF1 journaliste de TF1 ex président du PSG, ne tarie pas non plus d’éloges sur Labrune :“Et l’autre con de chevelu, là ! Faux jeton de première classe ! Putain, il faudrait lui mettre une bouteille de Coca dans le cul et lui faire péter le sphincter !”

Comme à son habitude, Jean-Pierre Bernès, toujours agent de football, malgré son jugement en 1993 après l’affaire OM-VA, ancien directeur général de l’OM, a tiré les ficelles. On peut lire qu’il a passé un coup de fil à Sophie Dion, la conseillère sports de Nicolas Sarkozy : “Faut que tu fasses passer le message. L’OM, c’est comme le conseil régional (des Bouches-du-Rhône). Tu as deux frères, les Barresi. Tu en as un qui est avec Guérini et compagnie. Et l’autre qui est avec l’OM. Et, sur chaque institution, c’est la pression, la menace, les voyous.” 

Deschamps au coeur d’un scandale judiciaire

On ignore ce qu’il va arriver durant les prochaines semaines à l’OM. Mais ce qui est sur, c’est que les prochaines semaines vont être capitales pour le futur de l’Olympique de Marseille, au plus mal en championnat (à 3 points du 1er relégable). Et le club est au coeur de scandales judiciaires de grandes ampleurs.

Selon l’édition du 17 avril du JDD, Didier Deschamps est actuellement dans le viseur de la justice. L’ancien entraîneur du club phocéen aurait monnayé son départ contre 900 000 euros, grâce à JP Bernès qui expliquait à Louis Acariès, un ancien dirigeant de l’OM : “Je t’explique où je les ai niqués (L’OM et Labrune NDLR) c’est qu’avec le contrat que je lui ai fait, à Deschamps, s’ils veulent le virer, ça va leur coûter des tonnes d’argent, des tonnes d’argent.” 

 

 

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !