Ossements près de Fréjus. L’affaire Dupont de Ligonnès relancée

Selon le quotidien Var Matin, des ossements ont été retrouvés à Bagnols, à quelques kilomètres seulement du lieu où Xavier de Ligonnès a été vu pour la dernière fois Cette découverte pourrait aider à résoudre l’enquête sur les meurtres de la famille de Ligonnès et la disparition du mari depuis 4 ans.

C’était le 15 avril 2011. Xavier Dupont de Ligonnès, un homme qui n’a aucun antécédent judiciaire, et qui semble être le père de famille d’une famille épanouie, est aperçu pour la dernière fois à Roquebrune-sur-Argens, alors que sa famille est sauvagement assassinée quelques jours plus tôt en Loire-Atlantique. A l’époque, les médias s’étaient passionnés pour cet affaire. Mais depuis ce 15 avril 2011, l’enquête n’avance pas. Et l’homme n’a jamais été revu.

Dupont de Ligonnès s’est-il suicidé ou a-t-il fuit à l’étranger ?

Ce mardi, des ossements ont été retrouvés à quelques kilomètres seulement de Roquebrune-sur-Argens, l’endroit où De Ligonnès a été vu pour la dernière fois. A l’époque, une centaine de CRS, enquêteurs et sapeurs-pompiers avaient recherchés des jours durant le cadavre du suspect numéro 1 de cette sordide affaire, sans succès. Les enquêteurs n’écartaient pas l’hypothèse du suicide, comme celle de la fuite à l’étranger. De ce fait, l’homme fait l’objet d’un mandat d’arrêt international. La police pense qu’il aurait fuit, peu de temps après ce 15 avril 2011, en Italie. Il est activement recherché.

Cette découverte pourrait faire avancer l’enquête. Les ossements ont été découvert « par un promeneur » dans un camp de survie, comme ce dernier l’aurait annoncé dans Var-Matin. Si ces ossements sont ceux de la dépouille de Xavier Dupont de Ligonnès, ce sera la fin d’une traque long de 4 ans. On se souvient qu’en juin 2013, la police scientifique pensait avoir une piste après la découverte d’un cadavre en forte décomposition à Cogolin. Mais les tests n’étaient pas concluants.

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !