Etats-Unis. La liste des individus noirs tués par des policiers blancs

Ils s’appelaient Freddie Gray, Michael Brown ou Antonio Martin. Ils sont tous morts des balles de policiers alors que ces derniers auraient pu les arrêter sans faire usage de leur arme. Une map crée de toute pièce par le site Internet du magazine les Inrocks permet de géolocaliser les principaux crimes perpétrés par des policiers à l’encontre de jeunes (ou moins jeunes) citoyens noirs américains.

Bis répétita. A Berkeley, à St Louis ou plus récemment à Baltimore. La liste d’invididus de couleur noire tués par des policiers blancs ne fait qu’empirer ses derniers mois. Certains ont été innocentés, d’autres seront peut-être jugés un jour (il y en a peu), ou l’ont déjà été (encore moins), il n’empêche que certains policiers semblent faire usage de leurs armes de manière un peu trop facile lorsqu’ils doivent interpeller des suspects avec une couleur de peau différentes de la leur. La cartographie des Inrocks vous situe les principaux lieux où de tels abus se sont déroulés ces dernières années. Les Inrocks ajoutent des commentaires à leur cartographie.

En bleu: les affaires dans lesquelles les policiers n’ont pas été poursuivis, malgré l’existence de vidéos accablantes. En jaune, on retrouve les affaires en cours d’enquête ou de jugement. En rouge, vous verrez les meurtres pour lesquels les policiers poursuivis ont été condamnés. Enfin, vous trouverez de couleur verte, les affaires dans lesquelles les policiers incriminés ont été acquittés. 

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !