LYON. Ils confondent pèlerins de St Jacques de Compostelle et islamistes

Les invités d’un mariage dans la petite commune d’Anse, dans le Rhône, ont appelé la gendarmerie après avoir vu des pèlerins qui se rendaient à St Jacques de Compostelle.

Selon le magazine Lyon Mag, un fait divers assez étrange s’est déroulé dans une petite église dans le bourg d’Anse, à proximité de Villefranche-sur-Saone. Des pélerins sont entrés dans le lieu saint, ce mardi, en pleine cérémonie de mariage. « Les visiteurs portaient des toges blanches » selon des témoins, ce qui explique que ces derniers aient été confondus avec des extrèmistes islamistes. Pris de panique, les membres participants au mariage ont appelé la police, ayant peur d’un attentat.

En réalité, les terroristes étaient des fidèles qui faisaient le chemin jusqu’à Saint Jacques de Compostelle, haut lieu de culte pour les chrétiens. Chaque année, des milliers de fidèles prennent les routes de France et se rendent, à pied, jusqu’à la ville sainte pour les chrétiens, se situant en Galice, dans le nord de l’Espagne. Ce qui peut expliquer pourquoi ces derniers étaient vétus d’une toge blanche, qui peut, en effet, être intimidante. Le mariage a pu se terminer sans aucun accroc, mais les jeunes mariés risquent de se souvenir de cet incident.

Pensez-vous que les français aient radicalement peur d’un attentat terroriste sur notre sol ?

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !