Comment Facebook et YouTube vont éradiquer le terrorisme sur les réseaux sociaux

Grâce à un algorithme, Facebook et YouTube pourront désormais bloquer systématiquement les contenus extrémistes et choquants.

Facebook et YouTube ne seront bientôt plus les plateformes du terrorisme. Selon cnet.com, les deux géants du web ont mis en place un algorithme pour bloquer systématiquement les vidéos et contenus terroristes, à la base prévue pour protéger les droits de copyright. Désormais, les « petites mains » de l’État islamique, notamment, ne pourront plus étaler, partager et reposter les vidéos à contenus choquants et violents. Ces améliorations s’inscrivent dans un processus de lutte des réseaux sociaux contre le prosélytisme sur internet. En mai dernier, Facebook, Twitter, Microsoft et YouTube avaient signé le « nouveau code de conduite de l’Union européenne » en matière de terrorisme.

Les réseaux sociaux, le terrain de recrutement des terroristes

En février dernier, Twitter annonçait avoir suspendu 125.000 comptes terroristes en un peu plus de six mois. Aussi, le collectif d’hacktivistes Anonymous se penche régulièrement sur le sujet pour tenter d’éradiquer, à leurs manières, le prosélytisme sur les réseaux sociaux. Il faut dire que ces derniers sont la principale source de recrutement des Occidentaux pour Daesh. En effet, l’avantage est double. Premièrement, les recruteurs peuvent toucher un maximum de personnes à travers le monde. Deuxièmement, les futurs djihadistes peuvent se radicaliser chez eux, devant des vidéos violentes, souvent partagées sur Facebook et Twitter. D’ailleurs, les réseaux sociaux sont de plus en plus souvent pointés du doigt en matière d’actes terroristes. Il y a quinze jours, Larossi Abballa avait revendiqué son attentat sur la plateforme de vidéo en direct Facebook live. 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !