Aux États-Unis, le lobby pharmaceutique arrose les professionnels de la santé

Grâce à des données diffusées par le programme Open Payments, visant à rendre le marché pharmaceutique plus transparent aux États-Unis, on établit que les laboratoires ont versé plus de 7,5 milliards de dollars aux professionnels de la santé.

C’est pour nous, c’est cadeau. Selon Le Monde, le lobby pharmaceutique (l’un des plus puissants de la planète) a versé 7,5 milliards de dollars aux médecins, chirurgiens, infirmiers et autres protagonistes du monde professionnel de la santé. Pour en arriver à cette somme, les laboratoires pharmaceutiques ont multiplié les cadeaux : repas, voyages, séminaires, frais d’hôtels et « participations à des recherches ». Parmi les géants pharmaceutiques les plus « généreux », Pfizer arrive en tête, avec pas moins de 44,7 millions de dollars de cadeaux. Vient ensuite le très altruiste laboratoire Merck, avec 34,4 millions de dollars de présents. À noter tout de même que la majeure partie de leur budget est consacré à la recherche de nouveaux médicaments. Faut pas déconner.

Obamacare pour plus de transparence

En 2010, Barack Obama lançait Obamacare. Une loi pour réformer le système de protection social aux États-Unis et encourager la transparence économique dans le domaine de la santé. C’est dans cette optique que le programme Open Payments a été mis en place. Grâce à ce dernier, des données chiffrées sont désormais établies périodiquement. À défaut de pouvoir légiférer sur la question, le gouvernement sait désormais à combien se chiffrent les « cadeaux » du lobby pharmaceutique. En France, cette industrie est souvent au coeur de la polémique, notamment sur son choix de vendre à prix d’or (et avec des marges commerciales ubuesques) des médicaments inutiles.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !