Les œuvres de Van Gogh prennent vie grâce aux technologies modernes

Quand les artistes du passé rencontrent les technologies les plus modernes de notre époque, ça peut donner de très belles choses. Le studio d’effet visuel Das Muse Media propose une exposition futuriste dans la ville de Tokyo, au Toyama Center Building. Cet événement portant le nom de « Dear My Friend, Vincent Van Gogh », redonne vie au travail du peintre grâce à des hologrammes, des images de synthèse, et différents procédés de projection.

L’œuvre et la vie de Van Gogh

L’exposition doit nous permettre d’entrer en immersion et même en interaction avec les œuvres de l’artiste. Il y a huit sections différentes, et chacune d’entre elle nous raconte un peu de l’histoire de Van Gogh. On apprend bien sûr beaucoup sur son travail, mais aussi sur sa vie personnelle ainsi que sur sa personnalité torturée.

D’une salle à une autre, on découvre les années de Van Gogh à Paris, puis ses journées à Arles dans la célèbre « Maison Jaune ». On comprend plus facilement les combats difficiles qu’il a mené contre la maladie mentale qui le rongeait. Ses œuvres principales sont évidemment mises à l’honneur, comme la série sur les tournesols qui est présentée en trois dimensions de manière grandiose.

Quelques photomatons permettent aux visiteurs de s’intégrer dans les décors du peintre et d’imprimer le résultat pour conserver un souvenir de leur passage dans cette exposition pour le moins surprenante.

900 œuvres et différents types de projection

Au total, on trouve plus de 900 œuvres numérisées dans l’exposition. Certains travaux s’affichent simplement en très haute définition sur des écrans géants, et mais d’autres peintures semblent prendre vie grâce à la technologie CGI. Le but est réellement de se sentir à l’intérieur du monde de l’artiste.

Dans « La Nuit Étoilée », les étoiles brillent réellement, puis les pétales de « L’Amandier en Fleurs » se mettent à bouger, et quelques autoportrait du maître s’animent légèrement et respirent. Ce spectacle étonnant est un autre moyen de découvrir les œuvres de l’artiste qui aurait probablement était interloqué par un spectacle aussi magique.

Dans un coin de l’exposition, on rencontre Joseph Roulin qui était l’ami, mais aussi le facteur de Van Gogh, et qui nous raconte quelques histoires croustillantes sur la vie du peintre. Il n’est pas vraiment là bien sûr, mais son hologramme semble plus vrai que nature.

Ce n’est pas la première fois que Van Gogh est mis en lumière par les technologies modernes. Une exposition nomade faisant le tour du monde se nommant « Van Gogh Alive », propose une installation avec plus de 50 projecteurs, des écrans haute définition et surtout un son surround pour immerger les visiteurs au cœur d’un spectacle très dynamique.

Dans ces deux expositions, on découvre ou redécouvre les coups de pinceau de Van Gogh d’une manière incomparable. Tous les amateurs de peintures sont sous le charme, mais les passionnés de nouvelles technologies sont aussi attirés par le spectacle. La technologie ouvre donc d’autres portes vers l’art et la culture, et on ne peut que s’en satisfaire.

mapping-van-gogh

 

Source et images : hologramme-france.com

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !