Mort de Stephen Hawking : hommage unanime à « l’homme le plus intelligent de la planète »

Selon BBC News, Stephen Hawking, physicien théoricien britannique connu dans le monde entier, qui a contribué à façonner la cosmologie moderne, est décédé chez lui à Cambridge à l’âge de 76 ans.

 

Hawking était atteint de la sclérose latérale amyotrophique ou SLA – également appelée maladie Charcot ou maladie du motoneurone – entraînant une paralysie totale et des complications de santé au cours des années.

Hawking a consacré sa vie à tenter de percer les mystères de l’univers. Sa spécialité ? Les trous noirs. Il s’est ainsi fait un nom en 1974 suite à des travaux sur le rayonnement des trous noirs, travaux qui le conduiront à créer en 1983 le modèle de Hartle-Hawking, un modèle universellement reconnu.

« Nous sommes profondément attristés par la mort aujourd’hui de notre père adoré […] C’était un grand scientifique et un homme extraordinaire dont le travail vivra encore de nombreuses années », ont écrit ses enfants Lucy, Robert et Tim dans ce texte publié par l’agence britannique Press Association.

Stephan Hawking, dont les capacités physiques étaient extrêmement détériorées, était un personnage fascinant, qui commença à rédiger dès 1966 des articles retentissants sur l’occurrence des singularités en cosmologie relativiste. Il y reprenait les méthodes géométriques du grand mathématicien en se basant sur le travail du mathématicien Roger Penrose. Son rêve ? Pouvoir accomplir un voyage spatio-temporel, voyager à travers des trous noirs. Son état de santé, qui le condamnait à rester assis sur un fauteuil, et à parler à travers via un logiciel qu’il a lui-même crée, ne l’a jamais empêché de pouvoir continuer à faire des recherches, et à rédiger des articles scientifiques, ainsi que des ouvrages, permettant de vulgariser son travail. Son ouvrage le plus connu « Une brève histoire du temps »  publié en 1988, est vendu à 9 millions d’exemplaires. 

« C’était un grand scientifique et un homme extraordinaire dont le travail et l’œuvre perdureront pour de très nombreuses années », écrivent ensuite ses enfants Lucy, Robert et Tim.

« Son courage et son obstination, son humour et son intelligence ont inspiré des gens partout dans le monde. Il a dit un jour: ‘Cet univers ne serait pas grand chose s’il n’était pas le foyer de ceux que l’on aime’. Il nous manquera à jamais. » Sa famille

Sur Twitter, la Nasa, l’Agence Spatiale Américaine, salue « un physicien de renom et un ambassadeur de la science ».

« Ses découvertes ont ouvert un univers de possibilités que nous et le monde continuons à explorer ». NASA

 

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !