Pendant 10 ans, ces religieuses détournent des fonds pour s’offrir des virées à Las Vegas

C’est l’histoire la plus barrée de ce mardi. Des religieuses ont détourné de fortes sommes d’argent pour aller ensuite les jouer dans les casinos de Las Vegas. Les médias américains parlent d’un montant de 500 000 dollars ! Elles ont avoué les faits.

La supercherie aura duré plus d’une dizaines d’années. Ces deux religieuses ont reconnu les faits, après avoir détourné des fonds destinés à l’école Saint James à Torrance, en Californie. Les soeurs travaillaient depuis de longues années dans cet établissement catholique californien, établissement fondé par l’ordre des Sœurs de Saint Joseph de Carondelet, un ordre français existant depuis le 17ème siècle.

Les deux soeurs incrimés photo parue dans la presse américaine suite au scandale.
Les deux soeurs incrimés
photo parue dans la presse américaine suite au scandale.

Mais ces deux soeurs avaient un péché : le jeu. Elles aimaient s’offrir des virées à Las Vegas, à l’aide des sommes d’argent destinées à l’école qu’elles détournaient discrètement, au fur et à mesure, chaque année. Selon l’archevêque de Los Angeles, les sommes détournées atteindraient 500 000 dollars ! Les deux soeurs encaissaient en douce des chèques et utilisaient ensuite le compte courant de l’école comme leur compte personnel.

« Nous savons qu’elles avaient l’habitude de partir en voyage, et d’aller au casino. Le fait est qu’elles utilisaient le compte (de l’école) comme leur compte personnel », explique l’un des enquêteurs dans la presse américaine.

L’ordre crée au Puy En Velay en 1650 a appris par une enquête de police ces détournements, affirmant ne s’être rendu compte de rien durant toutes ces années. Les soeurs n’ont pas nié les faits, bien au contraire, et se sont montrés très coopératives envers la police.

L’ordre religieux a présenté ses excuses aux familles et à l’école et nie toute autre implication

« On nous a appris l’existence d’un détournement de fonds impliquant deux de nos Sœurs. Les Sœurs ont confirmé les malversations et ont coopéré à l’enquête », explique l’ordre dans un courrier adressé aux familles et publié dans la presse.

L’ordre a indiqué dans ce même courrier vouloir rembourser l’intégralité des fonds disparus à l’école.

Un audit a été réalisé par une société externe suite au départ à la retraite de la soeur Mary Margaret Keuper, principale de l’établissement, et la soeur Lana Chang, une enseignante, qui étaient toutes deux salariés de cet établissement depuis plus de 20 ans. L’audit a révélé de troublants déficits de trésorerie, et une enquête avait été ouverte par la suite. L’archevêché de Los Angeles a dores et déjà annoncé qu’il se portera partie civile, mais n’a pas souhaité porter plainte.

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !