Des perroquets accros à l’opium attaquent des champs de pavots

alt:Perroquettropical
Perroquet tropical photo Pixabay

La culture du pavot est l’une des principales ressources de la région de Madhya Pradesh, au milieu de l’Inde. Des milliers d’agriculteurs font pousser des plantations de pavot, mais celles-ci sont actuellement attaquées… par des perroquets !

Cultiver du pavot pour produire de l’opium est autorisée par les autorités dans cette partie du pays, mais uniquement pour des vertus médicinales… Alors que des milliers d’hectares de plantations de pavot sont entretenues chaque année, les paysans se retrouvent actuellement face à un problème de taille.

Les agriculteurs indiens se plaignent que des perroquets apparemment complètement accrocs à l’opium détruisent leurs cultures de pavot.

«Une fleur de pavot produit 20 à 25 grammes d’opium. Un grand groupe de perroquets se nourrit de pavot 30 à 40 fois par jour et certains s’envolent même avec des cosses entières. Cela affecte le produit»,

Un fermier touché par le phénomène raconte à la NDTV

Ces petites perruches qui semblent être devenues accrochées au puissant narcotique, explique Nandkishore, un producteur d’opium du Madhya Pradesh, ont été vues des dizaines de fois par jour dans les champs de raids du Madhya Pradesh.

L’agriculteur a déclaré à la chaine nationale NDTV que les producteurs de la région avaient eu recours à un certain nombre de techniques afin d’écarter les oiseaux des champs de pavot, cependant, malgré les pétards utilisés et les hauts parleurs, les perroquets reviennent toujours à la charge.

La destruction des récoltes par les oiseaux n’est pas le seul problème actuel de ces agriculteurs. Les faibles précipitations dans la région occasionnent de la sécheresse, ce qui réduit déjà les rendements des producteurs légaux d’opium.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !