Malte : Un étudiant emprisonné pendant plusieurs semaines pour avoir uriné dans la rue

Si vous partez en vacances prochainement à Malte, tâchez de ne pas uriner dans la rue, et de ne pas tenter de refuser à vous soumettre aux forces de l’ordre.

Car c’est précisément ce qu’a fait ce jeune étudiant originaire de Nantes qui a été finalement relâché jeudi dernier, comme l’explique Presse Océan. Titouan, 21 ans, a vécu un véritable enfer alors qu’il était parti en vacances sur l’ile de Malte pour faire la fête avec des amis en février dernier. Cet étudiant en Erasmus à Grenade, dans le sud de l’Espagne, est parti passer quelques jours en vacances sur l’ile de Malte avec des amis pour décompresser, et faire la fête.

« Les policiers m’ont attrapé et ils m’ont tapé… L’un d’eux s’est cassé deux doigts en me tapant dessus »

LCI

Mais la fête a tourné au cauchemar dans la nuit du 5 au 6 février. Titouan est en train de se soulager en pleine rue, lorqu’une patrouille de police le croise, et se décide à le prendre en chasse. Pétri de peur, Titouan s’enfuit. Rattrapé par la police locale, Titouan est alors mollesté par plusieurs policiers, l’un deux se casse deux doigts pendant l’interpellation. Ils étaient quatre à lui cogner dessus.

Titouan est alors emprisonné, après avoir été menotté de longues heures à sa chaise. Ses parents, qui vivent à la Roche sur Yon, ne sont pas trop inquiets au début, avant de vite déchanter.

Au début, on pensait qu’il était étudiant, qu’il n’avait pas de casier, que ça n’allait pas durer

Les parents de Titouan à Presse Océan

Les maltais voulaient-ils faire un exemple ?

La justice renvoie alors l’audience au 27 mars. Titouan doit alors rester plusieurs semaines – 5 au total – en prison derrière les barreaux. 12 jours avant son procès, soit un mois et une semaine plus tard, cet étudiant de 3ème année en STAPS au eu droit à une libération conditionnelle, mais doit rester sur l’ile en attente de son procès.

Le procès a finalement lieu le 11 avril. Le jeune homme plaide coupable pour les faits qui lui sont reprochés : offense, injure, résistance face à un représentant de l’ordre public. Il écopera finalement d’une peine de 2 ans de prison avec sursis avec 4000 euros d’amende. Pendant sa détention, Titouan a écrit un livre. Dans une interview pour Presse Océan, il explique qu’il ne retournera plus jamais à Malte.

L’ile de Malte est connue pour les touristes de l’Europe entière. Russes, italiens, français, ils étaient près de 2,23 millions de touristes en 2017, la plupart étudiants, et la plupart qui viennent pour la première fois, selon les statistiques.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !