Quelques conseils pour se faire rembourser en cas de vol annulé

Vous partez en vacances et vous avez peur que votre vol soit annulé ? Pas de panique, il existe des solutions pour faire rembourser.

alt:"photo-illustration-tableau-affichage-départs-aéroport-vol-retardé
Un tableau d’affichage des départs à l’aéroport. Photo d’illustration Matthew Smith

Sous quelles conditions et comment vous faire rembourser en cas de vol annulé ?

A cause d’un problème technique, d’un souci logistique, d’une journée de grêve ou de conditions météorologiques désastreuses, votre avion peut rester sur le tarmac de l’aéroport et vos projets de vacances ou votre déplacement professionnel peut soudainement tomber à l’eau.

Sachez tout d’abord qu’un vol annulé ne signifie pas obligatoirement que vous allez être indemnisé, et encore moins intégralement remboursé. Si vous faites une demande d’indemnisation pour vol annulé ,le site AirHelp vous permet d’ailleurs de connaitre précisément les modalités de remboursement de votre billet d’avion selon la compagnie que vous avez choisi. Mais attention, sachez que vous êtes dans votre bon droit en réclamant des indemnités !

En effet, nous avons appris récemment que, en cas de vol annulé ou de refus d’embarquement, les sommes remboursés et l’indemnisation sont à dissocier, et sont cumulables. Si vous pensez que vous avez subi un préjudice, renseignez vous ! Le montant de l’indemnisation est fixe selon chaque cas de figure. C’est un Règlement européen, et chacun d’un passager de l’avion peut toucher 250 €, 400 € ou 600 € selon des critères précis.

Que faire en cas d’annulation d’un vol ?

Vous devez impérativement connaitre vos droits en temps que passager. Vous pouvez faire une réclamation en cas de vol annulé, à condition que

  • vous conserviez bien la carte d’embarquement
  • Le billet soit à votre nom
  • Renseignez vous sur les raisons de l’annulation
  • Faites une demande de remboursement
  • Demandez à monter dans le prochain vol
  • Renseignez-vous sur l’heure d’arrivée éventuelle de votre prochain vol, et en fonction demandez une chambre d’hotel, un taxi, et de quoi diner
  • Tous les frais engagés doivent être remboursés par la compagnie aérienne

Le règlement européen CE 261 fait office de réglementation sur les vols en zone Union Européenne

En cas de vol annulé dans l’Union Européenne et dans les pays suivants : Islande, Norvège, Suisse, ainsi que les DOM TOM, mais aussi les iles portugaises Madère et les Acores, les Iles Canaries, le règlement européen CE 261 fait office de régulateur. Le CE2 261 régule aussi tous les vols dont la destination ou l’aéroport de départ fait partie de l’UE et de ces pays cités ci-dessus, ou encore les vols dont le siège de la compagnie aérienne est situé en UE.

Si tel est le cas, alors votre vol est réglementé par le CE 261. Les seuls vols annulés qui ne donnent pas la possibilité de faire une réclamation avec le CE 261 ceux sont pour lesquels vous avez été notifiés deux semaines avant le départ de son annulation, ou sont couverts de circonstances appelées extraordinaires.

Si le transporteur, entre 13 et 7 jours avant votre départ, vous reclasse sur un vol qui arrive 4 heures maximum après l’arrivée prévue et dont le départ est 2h avant votre départ, alors vous ne pouvez pas vous retourner contre la compagnie.

Vous n’êtes pas indemnisé en cas de circonstances extraordinaires

Si le vol est annulé pour conditions climatiques désastreuses, s’il existe des restrictions au niveau du trafic aérien, ou pour tentative de sabotage de l’avion, bref pour toute circonstance exceptionnelle qui ne dépendent pas de la compagnie aérienne, alors vous ne pourrez pas être indemnisé en plus du remboursement de votre billet.

Les modalités d’indemnisation en cas de transfert sur un autre vol

  • Vol entre 0 et 1500 km de distance avec un retard de 2H : 125 euros d’indemnités
  • Vol entre 0 et 1500 km de distance avec un retard de plus de 2H : 250 euros d’indemnités
  • Refus de prendre un autre vol : remboursement intégral + 250 euros et éventuellement un retour offert dans votre pays de départ
  • Vol en EU de plus de 1500 km : autre vol avec un retard de 3H : 200 euros d’indemnisation
  • Supérieur à 3H : 400 euros d’indemnisation

Dans certaines conditions, votre vol retardé peut être considéré comme un autre vol, renseignez vous en cas de retard.

Si vous voyagez hors UE, des règles s’appliquent également. La compagnie doit vous rembourser et peut vous indemniser. Les droits des passagers internationaux sont régis par la Convention de Montréal depuis 2003. Il existe des formules de remboursement propres à chaque pays disponibles sur Internet. En cas d’attente trop longue, la compagnie doit vous payer l’hôtel, vos transports et vos repas.

Maintenant, vous pouvez partir en vacances tranquillement !

Modification de l’article :

La faillite du voyagiste numéro un au monde, Thomas Cook, cause préjudice à 600 000 voyageurs qui ne seront peut être jamais remboursés. on vous conseille de vérifier avec le CE2 261 et de vous tenir au courant des informations communiquées par le groupe anglais, afin d’être indemnisés.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !