Rencontre avec le phénomène Cléa Vincent, la force en silence

Cléa Vincent débute sa carrière en 2012, cinq ans plus tard cette jeune chanteuse ne cesse de surprendre, grâce à un sens de l’esthétisme et un vent de fraicheur ! 2016, sortie de son premier album Retiens mon désir, 2017, premier concert à La Cigale. 

© Benjamin Henon

Lumineuse et talentueuse

Fait de rencontre, d’inspirations diverses et surtout de rencontres éclectiques ! Voici l’univers de la jeune chanteuse Cléa Vincent qui fit naitre ce premier album Retiens mon désir, et l’influence à chaque écriture de texte. Lors de son interview, Cléa Vincent admet être influencée par les artistes  de son entourage à l’instar de Kim, Michelle Blades ou encore Kumisolo. On en profitera pour souligner ce dernier album de Kumisolo, où l’on y retrouve les deux chanteuses !

Un univers aussi très pop et acidulé, très années 60 à 80; des ingrédients qui expliquent le succès de son clip Château perdu sorti en 2014.

Ma musique, pop en français, dansante, mélancolique, smooth et ensoleillée.- Cléa Vincent

Lors de notre entrevue, Cléa Vincent nous avoue que parfois cet univers est comparé par certains à celui de la chanteuse France Gall. Une comparaison qui la fait doucement sourire, et qui est accueillie avec une très grande sagesse par cette dernière.

L’indépendance en premier, de création

Quand on discute avec elle un peu plus longuement, Cléa Vincent souligne que ses chansons sont le reflet de son humeur, une certaine idée de ce qu’est pour elle la musique. Elle n’hésite pas à citer le génie du chanteur Stromae ou l’insolence du rappeur Orelsan ! ‘‘Chaque artiste à son chemin. Moi j’ai choisi la voix de l’indé parce que je me sens plus forte entourée de gens[…] » Une prise de conscience aussi quant au parcours musical qui peut être long et des fois couronné de succès, mais à force de travail et d’écoute de son public. Au bout du compte, un pari que Cléa Vincent a bien entendu et un leitmotiv de liberté qu’elle tient à appliquer aussi à ses textes.

Une aventure passionnante

Je crois que c’est un tout, le physique et le psychique… on peut pas vraiment dissocier. – Cléa Vincent 
Un petit succès donc pour la jeune chanteuse qui termine cette année 2017 avec une première tournée, un concert à La Cigale le 23 Novembre, un EP aux inspirations et sonorités latinos. De quoi ne pas faire hésiter Cléa Vincent quant à la suite, son prochain album et le lot de surprises qu’elle promet à son public.
La tête sur les épaules, au point de comprendre que ce qui fait la force de Cléa Vincent, c’est cette capacité à avoir aussi bien le physique et le psychique, les deux combinés illuminent la scène et nous laissent sans voix.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !