Batman vs Superman : le combat des mal aimés du cinéma

Batman et Superman partagent un point commun : comme bon nombre de superhéros DC Comics, leurs interprétations au cinéma ont été mitigées, voir totalement foirées. Retour sur 60 ans de rebondissements.

Jusqu’à peu, il était difficile de départager Batman et Superman au cinéma, tant leurs interprétations ont été ratées. Jusqu’à l’arrivée de monsieur Christopher Nolan (Inception, Interstellar) qui a mis tout le monde d’accord : aujourd’hui, Batman a un coup d’avance sur Superman dans l’interprétation cinématographique des deux super-héros les plus iconiques jamais connus. Les puristes diront que Batman dominait déjà aux poings Superman dans l’histoire du cinéma. Et pourtant…

Superman, tout d’abord, a été lancé sur petit écran avant de voir sa première interprétation au cinéma en 1951. A l’époque, un film un noir et blanc avec George Reeves, héros de la série TV, qui reprend son rôle au ciné. Puis l’acteur est mort (accidentellement) en 1959, et Superman devint par la suite une saga. George Reeves était une star mondiale, et fut le premier à porter les couleurs de Clark Kent.

1970-1980 : les années Superman avec Christopher Reeve

Puis en 1970, Superman prend ses traits les plus célèbres : ceux de Christopher Reeve, alors inconnu, qui va enfiler le collant pour une saga complète : 4 films seront tournés, du premier Spiderman jusqu’au numéro 4. Le premier raconte la genèse de Superman, et sa première rencontre avec Lex Luthor. Dans le deuxième opus, c’est même Gene Hackman qui prendra les traits du méchant. Marlon Brandon aurait du avoir un rôle dans le film. La saga rencontre un franc-succès jusqu’en 1987, date de la sortie de Superman 4, avec le retour de Gene Hackman dans le rôle de Luthor. Par la suite, plusieurs projets de films ont été abandonné, Christopher Reeve devenant paraplégique après un accident de cheval. Superman 5, Superman Reborn et Superman Lives (1998, avec Chris Rock, Nicolas Cage et Courtney Cox notamment) ont tour à tour été abandonnés.  A noter que Reeves et Reeve n’ont aucun  lien de parenté.

Superman Returns, le retour de Clark Kent au cinéma est un flop

Puis, plus de traces de Superman au cinéma avant l’année 2006, et Superman Returns réalisé par Bryan Singer, réalisateur de la saga X-Men, avec laquelle il rencontre plus de succès au box-office. Superman, Returns est un flop, malgré la présence de Kevin Spacey au générique du film en lieu et place de Luthor. Quant à Clark Kent, c’est Brandon Routh qui obtient le rôle qui n’a pas vraiment fait décoller sa carrière. La suite de Superman est annulée par la prod.

2013 : Man Of Steel, le retour de Superman au cinéma

En 2013, DC veut placer Superman aussi haut qu’ils ont réussi à placer Batman dans la hiérarchie des super-héros. Zack Snyder a la lourde tâche de réaliser une nouvelle saga au ciné. Il choisit Henry Cavill, recalé au casting de Superman Returns 7 ans plus tôt, pour le costume. Le budget sans limite donné à Snyder pour le blockbuster lui permet de caster quelques-uns des grands noms d’Hollywood : Russel Crowe, Kevin Costner, Laurence Fishburne et Michael Shannon (Midnight Special) sont notamment castés.

Le film est sombre, s’inspirant clairement de l’univers de The Dark Knight. La bande-son est également sombre, et la dernière demie-heure du film est de la pure destruction, à l’image de ce qui se fait également chez Marvel. Un retour mitigé dans la presse et pour les spectateurs, malgré une qualité d’image impeccable. Tant et si bien que la suite, prévue pour 2017, pourrait ne pas être produite immédiatement, la Warner n’étant pas sur de la viabilité du projet.

A noter également que les séries Smalville, Lois et Clark, les Nouvelles Aventures de Superman et Les Aventures de Superman (1952-1958) ont toutes les 3 été des succès.

Batman, des périodes contrastées depuis 1943

Pour les plus jeunes, Batman signifie Christian Bale, Catwoman ou encore le Joker interprété par le regretté Heath Ledger. Mais sachez que le costume de Batman a été, pendant longtemps, beaucoup trop large pour leurs acteurs.

A l’inverse de Superman, Batman n’a jamais connu une interprétation réussie en tant que série TV. Seuls les dessins animés Batman et les comics vous ont permis de connaître le héros masqué le plus célèbre du monde. A l’inverse de Superman, Batman n’a pas de super-pouvoirs, si ce n’est celui de pouvoir créer un costume avec plein de gadgets, et de se servir de sa tête avec brio. Superman ne peut être tué avec une arme terrestre, contrairement à Batman, qui est un simple mortel. Alors comment les deux héros peuvent-ils être face à face ?

Batman : Grande première en 1943

Batman a été tout d’abord une série : une première en 1943, une seconde en 1949. A l’époque, le serial de 15 épisodes chacune a son petit succès. Puis, plus rien jusqu’en 1966 : date à laquelle Leslie H. Martinson reprend le thème de Batman au cinéma. On retrouve les principaux characters de Batman, y compris le Pingouin, Robin ou encore le Joker.

L’ère Tim Burton, 1988

Tim Burton a plutôt bien réussi ses adaptations de Batman au cinéma. Son premier film, intitulé le simplement du monde Batman a coûté la bagatelle de 48 millions de dollars, un montant astronomique pour l’époque. Et puis car le rôle de Nicholson en tant que Joker était très bon. Sans doute que ses deux films serait les meilleures interprétations de Batman au ciné si Nolan n’était pas venu foutre son grain de sable dans les années 2000 avec Batman Begins. Le rôle de Batman a été offert par Tim Burton à Michael Keaton (dont  thème a été repris pour son grand retour au cinéma dans Birdman). Le film remportera finalement un Oscar, celui de la meilleure direction artistique en 1989, et a fait 400 millions de dollars de recettes au box-office.

Batman, le Défi

Michael Keaton reprend son rôle. Le film est tourné en 1991 mais a été accusé par la Warner d’être trop sombre. Batman le Défi est donc le dernier Batman confié à Tim Burton. Mais ils n’auraient jamais pensé que Joel Schumacher aurait pu leur faire ça…

Joel Schumacher a voulu tuer Batman !

Le réalisateur de Chute Libre, très en vogue à l’époque, a été choisi par Warner afin de mettre en scène Batman dans de nouvelles aventures au cinéma. Grave erreur ! Batman Forever est alors réalisé en 1995, avec Val Kilmer dans le rôle de la chauve-souris. Tommy Lee Jones est Double-Face, Jim Carrey est l’Homme-Mystère et Chris O’Donnell joue le rôle de Robin. Le film est vivement critiqué par les fans du superhéros, mais est un succès au box-office, malgré la critique acerbe du monde du cinéma en général.

C’est la raison pour laquelle Schumacher a été reconduit. Batman et Robin sort en 1997. George Clooney prend le rôle de Batman, Arnold Schwarzenegger celui de Mr. Freeze, Uma Thurman est Poison Ivy. Le film est un échec des plus total, et a discrédité le rôle de Batman au cinéma. Joel Schumacher a même présenté ses excuses. De loin la plus grosse bouse de Batman au cinéma, et l’un des pires films de superhéros de l’histoire du cinéma.

Christopher Nolan sublime Batman au cinéma

Batman Begins

Après l’échec commercial de Batman & Robin, la Warner se doit de reprendre les choses en main. On demande donc à Christopher Nolan, un jeune réalisateur visionnaire, de créer un nouveau monde autour de Batman. Il s’entoure de Christian Bale, de Morgan Freeman ou encore Michael Caine. Une belle brochette d’acteur, pour un très bon film.Ra’s Al Ghul et l’Épouvantail sont des méchants très flippants, avec une mention spéciale pour Cillian Murphy en psychiatre psychopathe. L’univers sombre de Nolan plait à la Warner, contrairement à celui de Burton, et également à la critique.

Batman, The Dark Knight, la consécration

Ce coup-ci la Warner a définitivement tourné la page du Batman ridicule et kitsch de Schumacher. Batman, the Dark Knight est sans doute le meilleur film de super-héros jamais produit, avec Heath Ledger absolument phénoménal en Joker. Un rôle sur mesure pour l’Australien, décédé quelques années plus tard. Un film à couper le souffle, avec une bande-son signée Hans Zimmer de très grande qualité.

Batman, The Dark Knight Rises (attention, spoiler)

La chauve-souris revient dans un troisième opus signé Nolan. Nolan a compris que son casting était bon, et il reconduit les acteurs principaux (Bale, Oldman, Freeman), et ajoute Joseph Gordon Lewitt en Robin, Tom Hardy alias Bane, Marion Cotillard et Anne Hathaway qui joue le rôle de Catwoman. Un vrai grand film, toujours aussi soigné, même si la scène de la mort de Marion Cotillard est totalement ratée !

Que penser du match entre Batman et Superman ? Si nous devions départager les deux superhéros, Batman aurait un coup d’avance, notamment grâce au travail accompli.

Bilan : Batman 1 / Superman 0 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !