Cinéma : le seul bon blockbuster de l’été est… coréen

Après avoir écumé durant plus de 10H les salles obscures, le constat est alarmant : tous les blockbusters de l’été sont très moyens… Seul un film tire son épingle du jeu !

Suicide Squad, SOS Fantômes, ou encore Independence Day et Jason Bourne. Aucun de ces films n’a vraiment su marquer cet été ciné de son empreinte. Le premier cité est sans doute le plus décevant, DC Comics et la Warner voulant se faire pardonner de l’échec Batman vs Superman, en produisant un film au casting ravageur (Margot Robbie, Cara Delevingne, et surtout le retour du Joker au cinéma interprété par Jared Letho). Mais le film a surtout été un super plan marketing formidablement ficelé, extrêmement creux, faisant passer Batman vs Superman pour un Nolan.

Pour SOS Fantômes, le flop était déjà annoncé. Un casting moyen, une bande-annonce classée parmi les plus pourries de tous les temps, résultat 197 000 entrées en France sur la première semaine pour un film qui n’a que pour seul intérêt que de porter le même nom que Ghostbusters. Les haters avaient cette fois-ci raison. Snif.

Quant à Independence Day, le film tente de ne pas succomber à la violence et à la destruction qu’incarne aujourd’hui Hollywood dans ses blockbusters (Man of Steel, La Chute de la Maison Blanche, San Andreas, Batman vs Superman, X-Men Apocalypse pour ne citer qu’eux) et tente, sans y arriver, à produire un film catastrophe sans scénario original ni trop d’action. L’action a tendance à prendre le pas sur les blockbusters, particulièrement depuis une dizaine d’années à Hollywood, mais il semble que durant cet été 2016 nous ayons atteint un point de non-retour. A nous de ne dire stop et à ne plus dépenser 12€ pour assister à ce spectacle désastreux.

Même le dernier Jason Bourne semble lui aussi avoir été contaminé par Hollywood. Si les 3 premiers volets de la trilogie (La Mémoire dans la Peau, La Mort dans la Peau, la Vengeance dans la Peau) étaient plutôt réussis, le dernier Jason Bourne, intitulé Legacy, avec Jeremy Renner dénotait avec les précédents. Le dernier volet, dans lequel Matt Damon interprète à nouveau le héros amnésique, manque clairement d’ambition, mais est un succès au box-office avec 610 entrées au bout d’une semaine, réussissant ainsi le résultat depuis la création de la saga.

Dernier Train pour Busan : la bonne surprise de l’été nous vient tout droit de Corée du Sud

Dernier Train pour Busan est un film survival dans lequel des zombies, suite à des manipulations génétiques faites par un groupe biologique plutôt louche, attaquent la population coréenne. Dans ce film d’horreur tourné en plein jour, le réalisateur critique ouvertement les médias, le monde de la finance, manie l’humour noir, et n’a pas peur de tomber dans les clichés. Un film très réussi, qui à le mérite de se démarquer des autres blockbusters estampillés Hollywood.

`

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !