Jodorowsky – Dune, le projet le plus fou de l’histoire du cinéma

L’histoire folle de « Dune », le film de Jodorowsky, qui n’a jamais été tourné

« Dune » de Jodorowsky aurait pu être le plus grand film de SF de tous les temps. Mais à vouloir être trop grand, le film n’a jamais vu le jour.

Cela devait être la plus grosse sortie de la fin des années 70 au cinéma, reléguant Star Wars, épisode IV, au second plan. Dune est un projet franco-chilien qui aurait pu marquer l’histoire du cinéma. Le projet a été lancé en 1973 à 1977 avant d’être stoppé et abandonné en 1977, faute de moyens financiers. Le réalisateur chilien visionnaire Alejandro Jodorowsky a tenté d’adapter le roman de science fiction Dune de Frank Herbert au milieu des années 1970. C’est Michel Seydoux qui produisait le long-métrage. Le roman raconte l’histoire de supers guerriers intergalactiques dans un monde extraordinaire, un peu à la manière de Star Wars.

Planche de Dune par Giger
Salvador Dali l’empereur

« Je voulais faire un film qui donnerait aux gens qui prenaient du LSD à cette époque les mêmes hallucinations mais sans prendre de drogue. Je voulais fabriquer les effets du LSD, » raconte Jodorowsky. 

Son précédent long-métrage avait particulièrement été apprécié par les hippies, qui l’avaient érigé au rang de film culte. Jodorowsky, dont l’égo ne faisait pas défaut, agissait davantage comme un gourou que comme un réalisateur de cinéma. C’est cette facette de lui qui le perdra.

Affiche du film Dune

Dune aurait pu être le film du siècle

Seydoux, alors âgé de 26 ans, avait érigé un casting de feu, sous les conseils de Jodoroswsky. Avec Alain Delon, Mick Jagger, Orson Welles ou encore Salvador Dali, Charlotte Rampling ou Amanda Lear, la production avait vu les choses en grand. Salvador Dali devenait ainsi l’acteur le mieux payé à la minute pour un film. Jodo voulait avoir la fine fleur pour ce projet. Ce dernier n’avait qu’une obsession : aller plus loin dans la science-fiction que 2001, l’Odysée de L’Espace du maitre Kubrick.

« Dune », l’adaptation du plus grand livre de SF

Jodorowsky s’est vu offrir par Michel Seydoux, après le succès de son film précédent, « La Montagne Sacrée », l’opportunité d’adapter le roman de Dune de Frank Herbert. Ce livre est à l’époque reconnu comme l’un des monuments des romans de science-fiction. Alors que Seydoux a imposé à Jodorowsky, l’auteur du livre en tant que consultant sur le plateau, Jodorowsky, suite à de nombreux accrochages avec celui-ci, va tout simplement le virer du plateau, pour ne jamais le reprendre. L’auteur accusait notamment le réalisateur de s’éloigner de plus en plus du script original.

Image du tournage de Jodorowsky - Dune
Image du tournage de Jodorowsky – Dune

Michel Seydoux explique, que, suite au succès de « La Montagne Sacrée », il voit en Jodorowsky celui qui devait réaliser le film.

« Je ne connaissais pas grand chose de lui, se souvient le cinéaste, mais par une intuition qui aujourd’hui me surprend, en le voyant, malgré sa jeunesse, je vis en lui le plus grand producteur de l’époque. Pourquoi ? Mystère… Et je ne me suis pas trompé. Quand je lui dis que je voulais qu’il achète les droits de Dune et que le film dépasserait les dix millions de dollars, somme fabuleuse pour l’époque, il n’a pas bronché. Il n’avait même pas lu le livre. »

Le réalisateur a tout d’abord projeté son film sur papier. Un projet gigantesque, supervisé par le Français Jean « Moebius » Giraud, une star de la bande-dessinée qui s’occupera des costumes, tandis que Le Suisse H.R. Giger, connu par la suite pour les décors d’Alien, rejoint lui aussi l’équipe qui va plancher sur le mythique storyboard, en compagnie du 3ème larron, le dessinateur britannique Chris Foss. L’alchimie semble prendre.

La folle histoire de Dune - Jodorowsky
La folle histoire de Dune – Jodorowsky

Dans le reportage Jodorowsky’s Dune, on apprend que pendant plusieurs semaines, Jodo s’est enfermé dans un château loué pour l’occasion par Michel Seydoux avec Moebius pour concevoir leur BD. 300 pages de planches pondues à une vitesse record, déterminant tout l’univers du film. Jorodoswky parle, Moebius dessine, sans s’arrêter. Le scénario, les costumes et les décors sont crées. Il ne reste plus qu’à tourner le film.

Planche du film Dune de Jodoroswky par Giger
Planche du film Dune de Jodoroswky par Giger

Ces images seront les seuls vestiges du projet.

Pink Floyd en charge de la B.O de Dune !

A titre indicatif, le groupe Pink Floyd devait s’occuper de la bande-son du film.  Le chilien a débarqué dans leurs studios alors qu’ils étaient en plein mixage de leur album culte The Dark Side of the Moon. Il raconte. 

 « J’ai débarqué dans le studio pendant leur pause déjeuner, raconte le cinéaste. Ils n’ont pas levé la tête de leur hamburgers pendant que je leur expliquais l’honneur qu’ils auraient à faire partie d’un tel film. J’ai pris leur attitude pour un affront et me suis mis à les engueuler comme du poisson pourri. Ils ont enfin cessé de ruminer et m’ont donné leur accord. »

Le documentaire Jodorowsky’s Dune, présenté à Cannes, est la meilleure source d’information sur ce projet incroyable. Le réalisateur dévoile les coulisses du projet, jusqu’à son abandon.

« Le film en lui-même avait un potentiel inouï. Pas seulement parce qu’il était l’adaptation d’un best-seller. Le potentiel venait aussi de ce que Jodorowsky en avait fait. Et sur le papier, c’’était le casting le plus incroyable de tous les temps. Mais ça n’a pas suffit à rassurer les producteurs. Il y avait trop d’éléments contraires. En fait, ils ont eu peur du projet. » explique-t-il.

Hollywood aurait eu peur du comportement impulsif de Jodorowsky, et aurait ainsi coupé tout financement, mettant un terme au projet. Selon Michel Seydoux, le film aurait couté 15 millions de dollars à la réalisation. Jodoroswky en avait déjà utilisé 2, avant le tournage. Il manquait 5 millions de dollars à Michel Seydoux pour pouvoir réaliser le film. En 1984, c’est finalement David Lynch qui adaptera le roman Dune au cinéma. Denis Villeneuve s’est exprimé récemment sur ses intentions concernant l’adaptation de Dune au cinéma.

 

 

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !