Packaging et écologie : un mariage presque impossible ?

Le thème de l’écologie est de plus en plus présent dans l’actualité. De nombreux secteurs font face aux pressions des consommateurs, des médias et des pouvoir publics pour adopter des solutions plus respectueuses de l’environnement. Parmi ceux-ci les professionnels de l’emballage qui travaillent d’arrache-pied pour élaborer des packagings alliant conscience environnementale et percées technologiques.

alt="Recycler-déchets-organiques"
Packaging écolo et recyclables photo DR

Vers un emballage durable

Le Pacte national des emballages plastiques, lancé l’année dernière, conclu entre deux ONG et 13 entreprises, vise à atteindre 60% d’emballages réutilisables, que ce soit du recyclable ou du compostable à l’horizon 2022. L’objectif étant d’atteindre les 100% en 2025. Le Pacte prévoit aussi une utilisation d’un minimum de 30% de plastiques recyclés dans les conditionnements. 

Cette nouvelle demande, validée en mars 2019 par une directive européenne impacte considérablement le secteur du packaging et fait vraiment bouger les lignes. 

Cette tendance n’est pas non plus nouvelle. En 1994, une autre directive européenne concernant les emballages et les déchets régissait l’usage du plastique en vue de la protection environnementale. Depuis, elle ne cesse de s’amplifier

Aujourd’hui, le consommateur réclame des solutions pour préserver l’environnement et recourir de plus en plus au recyclable. Cette demande impacte tous les acteurs de la chaîne de distribution en commençant par les consommateurs eux-mêmes, les pouvoirs publics. Ainsi que la distribution, qui veut satisfaire sa clientèle en réduisant le plastique. Et enfin, les industriels qui développent les emballages durables comme le carton pour suppléer au plastique.

Non seulement les industriels cherchent de nouveaux types d’emballages respectueux de l’environnement mais aussi des techniques de fabrication qui soient moins polluantes en réduisant au maximum les émissions de gaz à effet de serre. 

Le vert en tête de gondole

L’emballage de demain sera influencé par les nouvelles percées technologiques de l’intelligence artificielle (IA) ainsi que par les mutations sociétales comme les changements dans la mobilité ou le vieillissement de la population. Il sera aussi guidé par l’aspect écologique qui désormais paraît comme incontournable. Le packaging respectueux de l’environnement tout en conservant la croissance, sera le grand défi des industriels dans les années à venir.

Il n’est plus nécessaire de fabriquer un emballage mais de recycler l’existant

Déjà la grande distribution commence à se mettre au vert. Dans les prospectus de Lidl on peut déjà voir des emballages en cellulose recyclés et/ou labellisés FSC (Conseil de Soutien de la Forêt – Forest Stewardship Council). L’entreprise de distribution allemande vise à atteindre les 100% d’ici la fin de l’année. Il en va de même pour Zalando qui s’est engagée à remplacer tous les matériaux d’emballage par des matières qui respectent l’environnement et sont 100% recyclables.

L’emballage, est de nos jours, de plus en plus montré du doigt. Décrié, l’emballage doit améliorer son image auprès des consommateurs et des pouvoirs publics. Le seul moyen pour les professionnels du secteur d’y parvenir est de travailler sur l’éco-conception et aussi le zéro déchet. Il ne sera plus nécessaire de fabriquer un emballage mais de recycler l’existant, en ayant recours à des matériaux d’origine naturelle et renouvelable, et ce pour le plus grand bien de notre planète.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !