Rencontre avec les fondateurs de Fasola, une marque qui soutient la création musicale

Fasola Shoes est une marque qui se veut solidaire et participative en faveur de la musique créée par Charles et Grégoire. Le principe ? A chaque paire de chaussures acheté, 5 euros sont reversés à un jeune artiste. C’est plutôt cool, alors chez focuSur, on a voulu en savoir plus.

 

Interview

Salut, si vous commenciez par vous présenter ?

Salut, Charles 24 ans, passionné de voyages et de découvertes, Grégoire 26 ans ancien musicien. Nous sommes deux frères originaires d’Angers et habitants de Lyon depuis plus de 5 ans. Nous avons créé Fasola à Lyon et c’est aussi ici que nous travaillons.

Notre objectif : financer la musique grâce à la mode

Notre motivation : donner vie aux projets artistiques de jeunes groupes de musique.

 

C’est quoi Fasola ? Combien êtes-vous sur le projet ?

Fasola est une marque de chaussures solidaire et participative qui soutient la création musicale. Cette marque lyonnaise a créé des chaussures qui permettent de financer des projets musicaux : 1 paire achetée = 5€ reversés à un groupe de musique

C’est le consommateur suite à son achat qui choisira quel groupe il souhaite soutenir grâce au code fournit dans le chillbook.

Nous sommes actuellement 6 à travailler pour Fasola, tous avec des compétences complémentaires.

 

Comment se fait la sélection des artistes ?

Nous avons organisé un concours au mois de novembre dernier : le Fasola Jukebox Contest. Comme notre marque se veut participative, ce ne sont pas nous mais notre communauté Facebook qui a élu les groupes de musique qui font partie de l’aventure Fasola. Ils sont présents dans le Fasola Jukebox jusqu’au 31 mars 2015, suite à ça nous referons un nouveau concours pour soutenir de nouvelles pépites musicales.

 

Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Dites-nous tout !

Les 15 groupes de musique sont des jeunes artistes, ils ne sont pas professionnel et ont un besoin de financement pour développer leurs projets artistiques. Ils sont issus de la scène française Pop, Hip-Hop et Electro. Et viennent de différents horizons, Tours, Montpellier, Lyon, Rouen, Paris …

 

interview-fondateurs-fasola-shoes
(c) Fasola

 

Vous les fabriquez où ces chaussures ?

Cela a été un long parcours. Tout d’abord nous avons élaboré le design, à partir d’une forme créée à Cholet (49), notre département natal. Puis, nous avons démarché le Maine et Loire, la Dordogne et la Drôme pour trouver un producteur français. Malheureusement certaines personnes n’ont pas voulu nous ouvrir leurs portes à la production (favorisant leurs projets familiaux sur ce marché de la sneakers), quand d’autres nous expliquaient qu’ils n’avaient plus les compétences requises pour fabriquer ce produit. Produire en France n’est pas aussi simple que l’on ne le pense. Si vous n’avez pas de réseaux ou un portefeuille bien rempli, vous pouvez mettre votre idée de côté. L’autre alternative, le Portugal, l’Europe de l’Est ou la Chine. Il a fallu faire un choix. Nous avons privilégié l’Asie pour une raison de coût. Jeune marque, nous n’avons pas un gros budget pour se lancer.

Aujourd’hui, nous ne regrettons en rien notre démarche, bien au contraire, nous l ‘assumons et remercions les entreprises françaises de nous avoir poussé à partir là-bas. Nous avons rencontré une culture très riche et très expérimentée au professionnalisme redoutable. C’est l’une de nos expériences la plus enrichissante, culturellement, comme professionnellement. Sourcing, visites d’usines, contrôles qualité, nous maîtrisons l’ensemble de notre chaîne de production.

En ce qui concerne le packaging, le conditionnement et la logistique, tout se fait en France, à Lyon

 

Comment vous êtes-vous dit « tiens on va fabriquer des pompes pour aider des artistes à se financer » ?

L’idée était de proposer un nouveau mode de financement pour les projets musicaux. On connaissait déjà le crowdfunding ou les plateformes de streaming, nous avons voulu offrir un nouveau mode de consommation à travers la mode. Les chaussures sont parues être une évidence puisque la musique est devenue indispensable pendant nos voyages, comme nos chaussures.

 

On suppose que vous êtes en plein lancement, vous avez beaucoup de commandes ?

Nous commercialisons depuis 2 mois et avons 5 points de ventes. C’est peu mais c’est un bon début. L’été arrive à grand pas et les commandes deviennent de plus en plus nombreuses. Nous sommes bien au dessus de nos objectifs et cela est une très bonne chose pour la musique. Les gens adhèrent à 100% au concept.

 

interview-fondateurs-fasola-shoes
(c) Fasola

 

Qui sont vos cibles ?

La cible Fasola sont les jeunes urbains, dynamiques qui recherchent style et élégance pour voyager. Ce sont avant tout des passionnés de musique qui sont prêt à consommer différemment pour venir aider des jeunes artistes et contribuer au développement de leurs projets.

 

Vous avez des partenariats avec des labels, associations, ou autres ?

Nous n’avons démarché personne mais nous sommes ouvert à toute proposition ! Notre seul partenariat est avec All in Electro, un blog musical lyonnais.

 

Comment vous voyez l’avenir de Fasola ? Vos objectifs d’ici la fin de l’année ?

Oula alors c’est une question difficile… nous souhaitons dans un premier temps sortir une nouvelle collection et peut-être de l’accessoire et du prêt-à-porter. Toujours en gardant le même concept !
Enfin nous travaillons actuellement sur un futur festival, où chaque groupe de musique du Fasola Jukebox se produira. Cela est programmé pour 2015.

 

– SHOES YOUR BEAT –

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !