Interview de Tom Pooks, organisateur du festival Family Piknik 2018 à Montpellier

DJ, producteur, organisateur d’évènements : Tom Pooks jusqu’au bout de ses rêves

Tom Pooks @Family Piknik
Tom Pooks
@Family Piknik

La 7ème édition du Family Piknik aura lieu le dimanche 5 Août 2018 à Montpellier. Dans le cadre de notre partenariat avec le festival , j’ai pu rencontrer le DJ et producteur Tom Pooks, qui organise l’évènement.

Tu as démarré en tant que DJ dans les années 90, fais-tu toujours autant la fête qu’auparavant ? 

Ah ça non, je choisis mes sorties maintenant. Vu que je suis toujours fidèle à mon côté excessif, je mets trop de temps à m’en remettre… 

 

Explique-nous l’origine du nom Tom Pooks ?

J’ai été le dernier à rejoindre la tribu des Sales Gosses. Ce sont les Anciens (Rykkks, Miss Airie, Alex Escalofrio et le Grand Manitou, Max Le Sale Gosse) qui m’ont baptisé…

As-tu un mentor, un exemple à suivre dans ta carrière d’artiste ?

Il y a plusieurs personnes qui m’ont aiguillé. Francesco Farfa m’a orienté et accompagné dans le choix de mon atmosphère musicale. Joy Kitikonti m’a enseigné tout ce que je sais concernant la production musicale. Je continue d’avoir des projets en commun avec lui, notamment via le nouveau label Family Piknik Music qu’on vient de lancer. Il est comme mon frère aujourd’hui, c’est un don du ciel pour moi. Et puis il y a le parrain de ma fille Charlie, un certain Josh Wink. Il a été le premier parmi les « puissants » à me prendre sous son aile, à me signer sur son label Ovum… Il m’a introduit dans tous les cercles, m’a présenté Carl Cox et toute la clique. Sans Josh, je n’aurais jamais fait un bon en avant aussi grand. 

Raconte-nous la première claque que tu as reçu en soirée ? 

Francesco Farfa en hypnotiseur de foule en 1993, avec son chapeau de magicien. J’ai aussi des souvenirs incroyables à Pezenas avec Sebass en maître de cérémonie :  tout le dancefloor pris par son style tribal et mental. D’un coup, il nous a mis la voix de Mori Kante dans un remix de folie. La foule était hystérique. J’en ai encore la chair de poule 20 ans après ! Josh Wink au Royaume-Uni, moi à ses côtés lui demandant : mais c’est quoi qui tourne là, je comprends rien !? Et lui qui me réponds : bah c’est cette boucle, là. Lui, c’est vraiment un DJ de fou…

Les plus belles fêtes que tu as pu faire dans la région ?

Pour le moment, aucune plus belle que Family PikNik.  

Les plus grosses ambiances sur lesquelles tu ai joué ?

Cordoba en Argentine, je devais jouer 3 heures, j’ai joué deux fois plus longtemps. Ces Argentins sont vraiment des fous, c’est un public de dingue ! 

Après avoir fait le tour du monde, tu es revenu sur Montpellier pour lancer ton festival, comment cela-a-t-il pu se faire ?

J’ai eu un gros stop dans ma carrière de DJ international à cause d’un grave accident de moto. Family m’a remis en scène, et ça reprend une belle direction aujourd’hui. A la base, j’ai mis sur pied ce concept festival un jour où on refaisait le monde avec mon pote Nicox (Böhn). On voulait créer un truc différent, je pense pouvoir dire qu’on a réussi. 

Bohn @familypiknik
Bohn @familypiknik

Présente-nous le festival en quelques mots ? 

Family PikNik, c’est avant tout un mix entre générations. C’est un festival où la convivialité facilite les rencontres. C’est aussi une grosse fête Techno entre les arbres. C’est comme ça que Richie Hawtin a parlé de nous après son set de feu l’été dernier.

Ambiance au Family Pinknik en 2017 Photo : Patrick Ortega
Ambiance au Family Pinknik en 2017
Photo : Patrick Ortega

Un festivalier a besoin de ressentir des émotions plus fortes qu’en club

Qu’est-ce-qui rend Family Piknik différent des festivals que tu as connu ?

Il y a beaucoup de festivals qui sont très coûteux selon moi. Je voulais donner de la musique et des sensations à un prix nettement plus abordable. Alors on a dû se débrouiller parce que les personnes qui nous aident ne sont pas si nombreuses que ça. J’entends souvent parler de festivals subventionnés dans tous les sens, et bien je ne sais pas ce que ça veut dire pour ma part…

On arrive malgré tout à croître d’année en année, jusqu’à être en mesure de proposer un grand concert gratuit en Opening cette année, avec des artistes du calibre de Booka Shade en Live. Juste pour le plaisir et promouvoir encore plus largement notre amour des musiques électroniques… 

Family Piknik, c’est une alternative aux clubs. Penses-tu que dans les années à venir, les évènements hors les murs vont se multiplier ? 

C’est déjà le cas. Quand tu vois le nombre de festivals qui ont vu le jour ces dernières années. Le côté plein air, en pleine nature, est pour nous un vrai plus. Un festivalier a besoin de ressentir des émotions plus fortes qu’en club. Le fait d’avoir de l’espace, d’avoir ce sentiment de liberté, contribue aussi à créer une sorte de bien-être que tu n’as pas souvent en club.  

On se souvient tous de I Love Techno annulé à Montpellier il y a quelques années. Family PikNik a toujours été soutenu par les collectivités ou les autorités ?

Ah ça non, pas toujours, c’est un combat permanent pour se justifier et se légitimer. On a eu nous aussi des querelles par le passé, qui ont mis du temps à se régler. Nos relations avec les autorités locales ont malgré tout toujours su trouver des issues favorables jusque là, mais cela coûte beaucoup en énergie et il faut avoir une grande force de persuasion.

Se justifier en permanence peut être usant, surtout quand la politique s’en mêle. On ressent encore tous les préjugés sur les gens qui fréquentent les festivals de musiques électroniques. Dans certains pays, au Canada par exemple, il y a un événement similaire au nôtre chaque semaine pendant plusieurs mois d’affilée. En France, imposer un festival un jour dans l’année, c’est déjà un énorme défi.  

Pourquoi être retourné à Grammont en 2018 ?

Ce n’est pas vraiment un retour puisque nous ne sommes pas dans le parc du château comme en 2013 et 2014. Nous allons être à côté, dans la grande prairie arborée. On est resté trois ans au Parc Montcalm, au coeur d’un quartier résidentiel. On cherchait un endroit plus grand, mais surtout un endroit qui allait moins créer de nuisances pour les riverains.

Du coup, ce nouveau lieu nous autorise à créer un concert gratuit dès le vendredi en ouverture. Grammont est à mon avis le lieu le plus adéquat dans Montpellier. Il faut savoir que ce sont les élus de la ville et de la métropole qui désignent le lieu qui nous accueille chaque année.  

Comment s’est passé le boarding à l’aéroport de Montpellier ? Vous pensez en refaire une ?

C’était génial. Nous sommes très satisfaits des retours, même s’il a fallu qu’on explique à certaines personnes qu’on ne pouvait pas les faire danser à même la piste avec des avions qui décollent et atterrissent. Oui, il y a des gens qui pensaient qu’on allait créer un dancefloor directement sur la piste alors qu’on avait bien insisté sur le fait que l’aéroport était en fonctionnement normal ce soir-là. Nous avons eu la chance de travailler avec les équipes de l’Aéroport de Montpellier.

Ils ont été réactifs, soucieux de la bonne réalisation, impliqués pour trouver des solutions à toutes les problématiques soulevées par un tel challenge. Avoir le directeur de l’aéroport qui te dit : « je veux que ça se fasse et on va tout faire pour que ça se fasse », ça met en confiance et ça donne des ailes. Nous sommes donc plus que ravis de cette collaboration et nous nous sommes même déjà revus pour évoquer l’avenir… Qui sait ? 

Family PikNik a invité des pointures comme Bodzin, Carola ou Sven Vath, raconte nous les meilleurs moments de ce festival.

Carola, ce sera cet été. Sven Väth est venu deux ans de suite, en 2016 et 2017. La première fois, il a subi une coupure de son à cause d’un incident électrique. Il a fait re-démarrer l’intensité comme une bombe. Quand il a remis le son et, quelques secondes après, les basses, c’était magique. On a eu 10000 personnes qui ont hurlé en plein après-midi. Sven m’a dit :  ces gens sont fous !

C’est ce genre de feedbacks qui donne envie de toujours faire mieux d’une année à l’autre. Tous les grands DJs qui sont déjà venus (Solomun, Richie Hawtin, Loco Dice, Maceo Plex, etc…) ont gardé un excellent souvenir. On verra donc comment ceux de cette 7ème édition vivront l’expérience Family Piknik !  

Infos & Tickets —> http://www.familypiknikfestival.com

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !