Arty Farty fête ses 20 ans à l’Auditorium de Lyon

Rrose, Arnaud Rebotini et Job Jobse sont notamment invités dans ce gigantesque vaisseau en béton afin de fêter dignement les 20 ans de la création de l’association Arty Farty.

Arty Farty est une association pluridisciplinaire née à Lyon et acteur important de la culture et de l’économie lyonnaise. Arty Farty est née de l’envie de promouvoir les musiques électroniques dans une ville où les pouvoirs publics étaient peu réceptifs à la tenue d’évènements de ce type. Puis, Arty Farty a grandi, autour des thématiques suivantes : la musique, l’entreprenariat, le graphisme, le fooding, la création numérique, l’économie sociale et solidaire.

Arty Farty, c’est avant tout un festival urbain au format inédit – Nuits Sonores – lancé en 2003. Mais c’est aussi un club, Le Sucre, né dix ans plus tard, ainsi qu’un lieu de vie et restaurant A La Piscine. Arty Farty s’investit aujourd’hui dans la culture au sens plus général, en proposant un accompagnement aux acteurs culturels qui feront le monde de demain.

En 2019, Arty Farty est hyperactif et investit le territoire lyonnais. Jugez plutôt. Un pole numérique, lieu de vie et incubateur, le H7 à Confluence, le foodcourt Heat et le creativehub Hôtel71 vont ouvrir leurs portes cette année. Parler d’Arty Farty, c’est enfin mentionner les projets internationaux tels que We Are Europe produit par Arty Farty, Nuits Sonores Tanger et Bruxelles et les différents projets montés dans une trentaine de villes à travers le monde. Si Arty Farty est un porteur de projet à l’échelle européenne, c’est à Lyon que l’association a choisi de fêter son anniversaire, à vos côtés.

C’est à l’Auditorium, vaste vaisseau de béton, se dresse, en plein coeur du quartier d’affaires de la Part Dieu,  prouesse architecturale à l’acoustique si bien travaillée qu’auront lieu les festivités. L’Auditorium de Lyon est sans conteste un lieu à part dans la région, mais ce lieu se prête-t’il réellement à la musique électronique ? Sanctuaire dédié avant tout aux orchestres symphoniques et aux récitals de piano, l’Auditorium se réinvente depuis quelques années avec brio, et annonce aujourd’hui une programmation éclectique et ambitieuse aux côtés d’Arty Farty. Rendez-vous pris du 15 au17 mars prochain.

La rencontre entre acteurs de la musique électronique au sein de l’Orchestre national de Lyon est une collaboration audacieuse.

Alors rendez-vous du 15 au 17 mars 2019 pour trois jours palpitants où l’on retrouvera tous les ingrédients qui font la réussite des événements d’Arty Farty et de l’Auditorium. La programmation est alléchante, et diversifiée. La techno de Rrose, en mode club pour le premier soir à l’Atrium accompagné d’un live visuel (une « cage lumineuse » de LEDs), un concert expérimental le samedi 16 mars aux confins de la musique classique et des sonorités électroniques, suivi d’une soirée  Garçon Sauvage jusqu’à 5h à l’Atrium.

Le dimanche, un débat intitulé « La musique, bande-son de nos luttes » se tiendra avant qu’Arnaud Rebotini se produise en live accompagné d’un ensemble orchestral où il interprètera en live la bande originale de 120 Battements Par Minute.

A vos agendas.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !