L’UE valide la commercialisation d’un soja OGM

La semaine dernière, Monsanto, entreprise spécialisée dans la biotechnologie, se réjouissait d’avoir obtenu un accord de l’UE concernant la commercialisation d’un soja OGM.

« Roundup Ready 2Xtend », ça vous dit quelque chose ? Et bien, c’est le nouveau nom du soja génétiquement modifié que pourra bientôt commercialiser l’entreprise Monsanto. En effet, en dépit des dangers sanitaires et écologiques d’un tel produit, l’Union européenne a décidé d’accepter la commercialisation de cette nouvelle plante. Cette dernière, justement, pourra résister aux mauvaises herbes, ce qui donnera la possibilité aux agriculteurs de le planter dans des champs qui ont été traités préalablement. Pour le moment, la Chine et le Canada ont déjà accepté sa plantation, alors que les États-Unis devraient emboîter le pas dans les prochains mois. À noter que l’Union européenne accepte uniquement la commercialisation de ce produit, et non la plantation. Une preuve (s’il en fallait une) que ce produit génétiquement modifié ne doit pas être très bon pour la santé de ses consommateurs.

Monsanto, entreprise controversée

L’entreprise spécialisée dans la biotechnologie est une des plus controversées du marché. Son produit phare, le « Roundup » est accusé de provoquer de multiples cancers et très mauvais pour l’environnement (près de certaines zones, on en retrouve dans l’eau et dans l’air). Pourtant, le Roundup continue d’être commercialisé et représente 40% du chiffre d’affaires de l’entreprise. Comment est-ce possible ? Grâce à un lobbying impressionnant, l’un des plus puissants du monde avec celui du tabac. Quoi qu’il en soit, l’entreprise est en proie à des difficultés financières depuis quelques années. Le soja OGM redressera-t-il la barre des comptes de Monsanto, au péril de la vie de milliers de personnes ? Affaire à suivre. 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

La moitié des Français se disent prêt à partir à l’étranger.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !