Ces lieux que Google Earth nous cache

Google Earth : les lieux cachés

Le site Google Earth vous permet de visiter les quatre coins du monde, derrière votre écran. Et pourtant, en 2017, certains endroits ne sont toujours pas visibles. focuSur vous en dit plus.

Logo Google Earth par focuSur
Logo Google Earth par focuSur

Lorsque vous vous promenez au hasard de Google Earth, ce logiciel développé par le moteur de recherche du même nom, afin de visiter la planète, derrière votre ordinateur, vous pourrez tomber sur certains lieux, encore floutés. Comme par exemple la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. Le gouvernement américain refuse en effet que cette frontière soit visible par les internautes.

Mais la frontière nord américaine n’est pas la seule à être floutée. En France, des sites comme la centrale nucléaire de Marcoule n’est pas visible sur Google Earth, tout comme le centre de transmission de la marine nationale de Rosnay, dans l’Indre, est masquée également pour des raisons de sécurité, tout comme le centre de recherche sur l’énergie nucléaire de Cadarache, dans les Bouches-du-Rhône.

Les anciens locaux du ministère de la Défense néerlandais, une zone près de Madrid, ou encore l’aéroport international de Cephalonie en Grèce, ou la Terre du Nord, sont cachées.

Plusieurs explications sont données par Google

La première explication avancé par Google est la suivante. Le porte parole de Google France explique que l’on peut recevoir des demandes d’une autorité ou d’un gouvernement pour flouter certaines zones. Un dialogue s’engage alors avec Google. La deuxième explication avancée par le porte-parole de Google France est que beaucoup d’images proviennent de fournisseurs extérieurs. Google Earth retranscrit ainsi l’image comme elle a été reçue, il se peut qu’elle soit quelque fois floue.

Pour découvrir d’autres lieux cachés par Google, RDV sur la page de Google Earth. 

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !