Ford utilise désormais des déchets recyclés pour les pièces de ses futures voitures

Et si les grandes entreprises devenaient plus écologiques ? C’est la question que les politiciens, les organisations, les associations mais aussi les citoyens se posent actuellement. Voici un exemple d’un grande entreprise américaine qui développe actuellement un nouveau modèle économique basé sur le recyclage.

alt:"ford-mcdonalds-recyclage"
F

Alors que les grandes entreprises, la mondialisation et l’industrialisation de masse sont accusées par les mouvances écologistes d’être responsables de désastres écologiques, certaines entreprises développent des idées ingénieuses afin de devenir plus respectueuses de l’environnement. Tout en diminuant les couts. L’entreprise Ford, l’un des leaders de l’automobile dans le monde, qui pèse 32,9 milliards d’euros au troisième trimestre 2018, a eu une idée pour réduire ses déchets.

Comme d’autres constructeurs automobiles, Ford souhaite de plus en plus inclure des produits recyclées dans la composition de leurs véhicules. On peut citer Porsche et le modèle Taycan, avec un habitacle intérieur composé de fibres en polyester recyclées.

Ford a eu une idée encore plus percutante. Le constructeur américain travaille sur une technologie jamais vu encore, à base de recyclage des grains de café, transformées en pièces automobiles pour ses futurs véhicules. 

Le concept mise en place par Ford est en collaboration avec McDonalds qui produit et vend les grains de café. Cela permettra à Ford d’éviter de concevoir des pièces entièrement plastique, tout en réduisant les déchets de l’entreprise McDonalds. L’idée serait d’utiliser la coque qui enrobe les grains de café. Cette enveloppe se détache naturellement durant le processus de torréfaction. La coque serait allé mélangée avec des matériaux plastique recyclées afin de les transformer en granulés. Ces granulés sont ensuite utilisés pour concevoir des pièces automobiles. Le composite crée par Ford porte le nom de composite ivraie. Il sera utilisé pour les pièces plastiques à l’intérieur des voitures ainsi que pour les phares.

Le processus, en plus d’être ingénieuse et écologique, serait moins énergivore, selon le board de Ford. Et pourrait leur faire réaliser des économies d’échelle.

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !