Le nouveau Game of Thrones serait-il un flop ? 

L’auteur de Game Of Thrones rencontrera-t-il le même succès avec le roman Fire & Blood ? 

Fire and Blood, le dernier livre de George R.R. Martin sévèrement critiqué dans la presse

George R.R. Martin, connu pour avoir écrit la saga littéraire Game of Thrones, a connu des critiques beaucoup moins élogieuses pour son dernier roman, intitulé Fire & Blood.

Le feu et le sang, titre du nouveau titre de George R.R. Martin, du nom de deux des thèmes incontournables de la saga évènement Game of Thrones, dont la sortie de la dernière saison est prévue en avril prochain. Tout comme la saison 6, il ne s’agira pas de l’adaptation de la saga littéraire A Song of Ice and Fire. L’écrivain travaille à de nouveaux projets, notamment une nouvelle saga, intitulée Fire & Blood. « Le nouveau Game of Thrones », comme le surnomme The Independent, ne fait pas l’unanimité Outre-Atlantique, et même en France. En réalité, le livre n’est pas la suite de A Song of Ice and Fire, les livres originaux de Game of Thrones, puisqu’il s’agit bel et bien d’un prequel. 

Fire and Blood traite de l’ascension de la dynastie des Targaryen dans tout Westeros, en commençant par Aegon le Conquérant et se terminant par son descendant, Aegon III, histoire racontée par le narrateur Archmaester Gyldayn.

Le nouveau Game of Thrones serait-il un flop ?

L’auteur a rédigé un ouvrage à propos de la terre fictive de Westeros qui compte plus de 700 pages. Seul problème : cette difficile narration, qui consiste à lever le voile sur les très nombreuses interrogations que se sont posées le public tout au long des saisons de Game of Thrones, gratte à peine la surface de ce que les lecteurs veulent vraiment : à savoir, The Winds Of Winter, le sixième volume tant attendu de A Song of Ice and Fire, et sa suite presque mythique A Dream Of Spring.

« Je ne veux pas que les gens l’achètent en pensant qu’ils vont avoir quelque chose comme Game Of Thrones. »

Le Singapore Times n’hésite pas à parler d’ouvrage insuffisant, tandis que la critique du Guardian parle d’un ouvrage « discursif », qui ne plaira pas aux fans moyens de GOT. Toujours selon The Guardian, certains personnes où histoires sembles « ridicule » et le livre est une « corvée à traverser », entre humour et violence. Le quotidien britannique a livré une analyse poussée sur le roman.

Le livre plaira à un nombre restreint de lecteurs de Martin pour lesquels le volume répond à d’innombrables questions et énigmes très discutées. (The Guardian)

Si ce livre se prenait plus au sérieux, il deviendrait une corvée à traverser; en fait, son auteur est clairement dans la blague en écrivant des phrases telles que: « Lord Rogar a exercé ses devoirs de mari avec vigueur, encouragé par ses frères ivres », ou quand il a trouvé des noms de personnages ridicules, tels qu’un dragon appelé Sheepstealercorr ou un nain (et chroniqueur rival) nommé Mushroom. The Guardian

La lecture donne parfois l’impression d’étudier pour un examen particulièrement exigeant, en réponse à des questions telles que: «Qui appartenait au petit conseil d’Aegon II?» Ou: «Qui était le premier enfant de la reine Rhaenyra?» (The Guardian)

Le romancier s’est défendu, déclarant notamment : « Je veux expliquer clairement ici, que ce n’est pas un roman traditionnel », a déclaré Martin à Entertainment Weekly cette semaine. « Je ne veux pas que les gens l’achètent en pensant qu’ils vont avoir quelque chose comme Game Of Thrones. »

Toujours en Angleterre, le Times a livré une analyse sévère lui aussi. “Pour l’essentiel, c’est un long synopsis d’environ 50 livres potentiels, que Martin n’arrivera de toute façon jamais à écrire, et qui n’a été écrit que parce qu’il ne parvient pas à écrire les deux autres livres de Game of Thrones que ses fans attendent. Pire encore, après avoir fini ce pavé, il reste encore un siècle et demi à couvrir avant le début de l’histoire de Game of Thrones. Ce qui signifie qu’il va encore falloir se taper un autre volume de cette bouse interminable et complaisante ! ”

En France, le magazine GQ, estime que le livre “est un manuel sec sur un sujet sans importance“.

Il faut dir qu’il avait mis la barre tellement haut avec Game of Thrones.

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !