Les Highlands, le lieu le plus instagrammable de la semaine

Et si vous partiez en vacances dans les Highlands

Direction cette semaine la belle et grande Ecosse, à destination d’un des plus beaux coins d’Europe : les Highlands.

Les Highlands, terre de légendes et de batailles, jouit d’un paysage à couper le souffle. La Terre du Monstre du Loch Ness regorge de coins perdus aussi austères que beaux. Pour affronter les Highlands en hiver, il faut être robuste. Le vent souffle souvent à plus de 80 kilomètres par heure, et la pluie ou la neige s’invitent souvent au rendez-vous. Mais le paysage ici est unique.

Les Highlands, c’est un ensemble de vallées que l’on peut découvrir au départ de Glasgow. A seulement quelques kilomètres de la plus grande ville d’Ecosse, vous partez à l’aventure, en laissant derrière vous les préoccupations citadines. Un changement radical.

Les fjords écossais à deux heures trente de Paris

Ici, vous pouvez passer une demie journée sans croiser âmes qui vivent. Et les paysages sont à couper le souffle. Sauvage et naturelle, la région des Highlands est isolée, bordée de montages dépassant les 1000 mètres d’altitude. Autour de ces sommets, trois grands lacs : le Loch Ness (célèbre pour son monstre marin), le Loch Lochy et le Loch Oich. La région est en fait une faille creusée il y a des centaines de milliers d’années, creusant un canal menant jusqu’à la mer d’Ecosse. Ces lacs sont appelés loch en écossais, qui a la même signification que fjords (lacs).

Ici, jusqu’au 18ème siècle et les guerres napoléoniennes, on prenait le contrepied de ce qu’il se faisait dans le pays, alors à majorité protestante. Les gens sont restés de fidèles catholiques, donnant lieu à de grandes batailles, et la légende du Loch Ness est le témoignage de ces nombreuses croyances populaires et de pratiques superstitieuses qui régnaient autrefois.

Vous croiserez de nombreux châteaux dans les Highlands, au bord d’un lac, sur une falaise, ajoutant une touche féérique à ces paysages magnifiques. Ces bâtisses moyenâgeuses rappellent oh combien les habitants se sont battus pour leurs terres et leur indépendance face aux Vikings ou aux voisins britanniques.

View this post on Instagram

Kilchurn Castle was built in the mid-1400s by Sir Colin Campbell, 1st Lord of Glenorchy. ▫️ In 1432, Colin, second son of Duncan Campbell, was granted Glenorchy, at the north end of Loch Awe. This grant was designed to ensure Colin’s loyalty following the sudden death of his elder brother, Gillespic. ▫️ Colin’s descendants, the Campbells of Glenorchy (later earls of Breadalbane), were the most powerful of the numerous cadets of Clan Campbell. Indeed, there were times when this branch almost rivalled the clan chiefs, the earls of Argyll, for supremacy. ▫️ Throughout its history, the castle has served as a fortress, comfortable residence and later a garrison stronghold, and contains the oldest surviving barracks on the British mainland. ▫️ After the first Jacobite Rising of 1689, Kilchurn was converted into a garrison stronghold, but was abandoned by the end of the 1700s. ▫️ Image by @peter.szilagyi ——————————————————— #scottish #lovescotland #scotland #abandoned_excellence #visitscotland #mothernature #travelinggram #thisisscotland #ig_worldclub #igersscotland #goexplore #castle #folkscenery #discoverglobe #discoverearth #roamtheplanet #castlesofscotland #travelblogger #passionpassport #discoverscotland #reflection #greatnorthcollective #lifeofadventure #master_shots #abandonedplaces #escocia #visualsoflife #landscape_captures #scotland_greatshots #instascotland

A post shared by Castles of Scotland (@castlesofscotland) on

 

 

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !