Comment évolue le marché de l’achat de vêtements ?

Besoin primaire pour les êtres humains, les vêtements ont peu à peu changé d’usage pour devenir un signe d’appartenance et d’affirmation de soi. Ils étaient à la base très simples, même basiques, et reflétaient la classe à laquelle l’individu appartenait. De nos jours, il est devenu possible de s’acheter des vêtements par de nombreux biais.

Vêtements : Photo de Liza Summer provenant de Pexels

Si la mode semble ne plus avoir de limites, il en va de même pour les possibilités d’achat. Vente entre particuliers, par internet, essayer et payer ensuite, de nouveaux stratagèmes ont vu le jour pour permettre aux consommateurs d‘acheter des vêtements plus facilement.

Un passé vestimentaire complexe

Historiquement, le vêtement n’avait en principe que l’usage primaire que l’homme lui accordait. Dans la haute société, certains disposaient de leurs propres couturiers et de leurs créateurs, ce qui s’apparenterait à du stylisme aujourd’hui. Mais les premiers éléments de mode qui ont vu le jour furent liés aux costumes locaux, qui étaient propres à une population. En reprenant cela, c’est donc la mondialisation qui a contribué à la naissance de la mode vestimentaire comme le prouve l’histoire d’Alexandre le Grand.

Celui-ci, conquérant les peuples les uns après les autres, a choisi de s’habiller selon ce qu’il jugeait esthétique. Lorsqu’il a envahi la Perse, il se mit à se vêtir comme la population du pays, ce qui valut l’adoption de cette mode à une partie de la Macédoine. La récupération des vêtements se faisait donc dans les pays, puis ils étaient revendus dans des marchés ou des magasins locaux.

De nouvelles méthodes voient le jour 

Les années sont passées et de nouvelles méthodes de commercialisation ont vu le jour. Les magasins et les boutiques ont fleuri un peu partout pour permettre à chacun d’avoir accès aux vêtements avec abondance. Le développement de ces commerces a rendu les codes vestimentaires bien plus larges. La population pouvait désormais choisir de se différencier en portant des habits uniques.

C’est ensuite avec le développement d’internet que la consommation de vêtements s’est encore plus intensifiée. Les habits portés par les célébrités à la télévision sont disponibles sur internet, tout comme les biens les plus rares. Les sites dédiés à la mode se sont multipliés, voyant la concurrence s’accroître et les prix baisser. Également, d’autres moyens de consommation en ligne sont nés. La vente de vêtements d’occasion avec Vinted, sur les réseaux sociaux avec Instagram, etc… En bref, le phénomène est entré dans les moeurs et est devenu bien plus qu’une simple possibilité de s’habiller.

Vêtements ; photo Pexels

Comment envisager le futur ? 

Des méthodes de consommations futuristes existent déjà dans l’industrie vestimentaire. Et chose étrange, les acteurs prennent exemple sur des secteurs comme l’iGaming. En effet, comme le montre un article sur les bonus de casino sur BonusFinder Canada, certains sites proposent des bonus sans dépôt.

L’objectif ? Jouer, puis payer dans un second temps avec des tours gratuits. Une opportunité pour les joueurs de tester avant d’acheter. À l’identique, des sites comme Zalando reprennent ce concept en appliquant une nouvelle méthodologie de vente : être livré, essayer les produits, puis payer ensuite.

Tout comme les sites de divertissement, Zalando joue la carte « essayer avant d’acheter » auprès des clients. Pour le futur, certains sites de e-commerce travaillent sur une possibilité d’essayer un vêtement virtuellement depuis chez soi. Certains imaginent des livraisons en quelques heures seulement, et d’autres développent même des propositions vestimentaires en fonction de l’apparence de chacun !

Au travers de l’histoire, les modes de consommation des vêtements ont complètement changé. Ces nouvelles méthodes d’achat permettent à chacun d’assurer l’expression de sa personnalité avec simplicité et sécurité.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !